Pourquoi tant de gens détestent la coriandre ? Pourquoi tant de gens détestent la coriandre ?

News

Pourquoi tant de gens détestent la coriandre ? par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Dimanche 29 Septembre 2019

La coriandre est certainement l’aliment qui fait le plus débat tant certains la détestent. Et on sait désormais pourquoi.

Elle a beau être réputée pour ses vertus thérapeutiques, la coriandre est loin de faire l’unanimité. 15% des Européen.ne.s la détesteraient même au point de ne pas vouloir en manger du tout. Certain.e.s la haïssent tellement qu’ils/elles ont inventé le hashtag #ihatecoriander. Le groupe Facebook I Hate Coriander rassemble même plus de 20 000 personnes, toutes animées par la haine de cette plante aromatique qui, selon elles, a le goût de savon. 

Mais alors pourquoi tant de gens détestent la coriandre ? La science a enfin parlé. Il y a en fait une explication génétique à tout ça. Dans une étude publiée dans The Telegraph, des scientifiques ont expliqué s’être penchés sur le profil des haters de cette plante et avoir pu déterminer leur point commun : une variation génétique. Tous.tes sont porteur.se.s du gène récepteur OR6A2 et détestent les aldéhydes, un composant qu’on retrouve dans la coriandre, mais aussi dans le savon, d’où la comparaison fréquente. Comme l’explique le Docteur Philippe Pouillart, nutritionniste et enseignant-chercheur en pratique culinaire et santé à l’Institut polytechnique UniLaSalle de Beauvais à 20 Minutes, le OR6A2 est "un gène spécifique qui contrôle la sensibilité des récepteurs olfactifs et gustatifs aux aldéhydes. Or, les aldéhydes sont un composant chimique que l’on retrouve dans la coriandre, mais aussi dans le savon. Ainsi, si chez vous le gène OR6A2 est surexprimé, vous avez un risque de détester la coriandre et de lui trouver un goût de savon"

Et ce n’est pas tout. Selon le professeur Russell Keats de la Deakin University’s School of Exercise and Nutrition Sciences, cette aversion pour la coriandre est aussi due à la quantité, au type et aux variations naturelles des récepteurs du nez qui sont responsables de notre perception des aliments. Ainsi, cette herbe peut avoir un goût différent selon la personne qui la mange. Tout simplement. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires