Passez quatre jours à Paris et vous fumerez l’équivalent de deux cigarettes Passez quatre jours à Paris et vous fumerez l’équivalent de deux cigarettes

News

Passez quatre jours à Paris et vous fumerez l’équivalent de deux cigarettes par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Samedi 11 Août 2018

Le 9 août 2018, l’ONG Transport & Environment a publié une étude sur la pollution de l’air des grandes villes européennes. A Paris, la qualité de l’atmosphère est si mauvaise, que l’on respire l’équivalent de deux cigarettes tous les quatre jours. Un chiffre qui grimpe jusqu’à quatre à Prague et Istanbul.

Le point commun entre Amsterdam, Vienne, Rome et Paris ? Leur qualité atmosphérique est si mauvaise, qu’y passer quatre jours revient à fumer deux cigarettes. C’est ce que révèle Transport & Environment, une association spécialisée dans l’analyse de l’impact des transports sur le climat, l’environnement et la santé et qui regroupe 53 ONG de 26 pays européens. Pour en arriver à une telle conclusion, l’organisation s’est basée sur le niveau médian de particules fines contenues dans l’air pendant l’épisode de canicule qui a touché l’Europe entre le 1er et le 8 août dernier. Des données qui ont ensuite été transformées en nombre de cigarettes fumées. En considérant que 22 microgrammes/m3 de particules équivaut à fumer une cigarette par jour, les Parisiens (et les touristes) fumeraient deux cigarettes tous les quatre jours, ce qui, rapporté sur l’année, monte la proportion à 183 cigarettes, soit neuf paquets par an. Des données inquiétantes mais à relativiser tout de même, lorsqu’on voit l’état de l’air chez nos voisines européennes. Si à Barcelone et à Dublin, quatre jours à l’extérieur n’équivaut "qu’à" une cigarette, la proportion est nettement plus élevée à Londres (2,75) et à Milan (3). Et la palme d’or de la pire qualité de l’air est décernée à Prague et à Istanbul où elle grimpe à 4 cigarettes en quatre jours. Voilà qui donne envie de partir en vacances. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus