Marie Kondo : l’émission à succès serait à l’origine d’une trop importante quantité de dons Marie Kondo : l’émission à succès serait à l’origine d’une trop importante quantité de dons

News

Marie Kondo causerait une trop importante quantité de dons par Antoine Ferreira-Mendes

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Mercredi 5 Juin 2019

Animée par Marie Kondo, l’émission "L’art du rangement" diffusée sur Netflix serait un fardeau pour les friperies et autres boutiques de revente d’objets de seconde main aux États-Unis.

Diffusée sur Netflix, l’émission "L’art du rangement", animée par la reine du lifestyle japonaise Marie Kondo, donne des astuces pour faire de son chez soi un sanctuaire d’ordre et de propreté. Mais tandis que l’émission cartonne et permet à ses participant.e.s de vider leurs placards, elle serait aussi à l’origine d’une trop importante quantité de dons pour les friperie et boutiques de seconde main. A chaque épisode, des pics de dons de vêtements sont recensés dans des friperies états-uniennes. Une quantité faramineuse qui représente "un millier de pièces par jour", selon Leah Giampietro, responsable de la friperie new-yorkaise Beacon’s Closet, qui s’est confiée à CNN. Quant à la boutique Ravenswood Used Books, à Chicago, ils ont reçu l’équivalent d’un mois de dons de livres usagés en une semaine. "Nous sommes ici depuis quatre ans et les gens marchaient dans la rue sans jamais nous remarquer auparavant", a déclaré le propriétaire Jim Mall à CNN. Or, cet afflux de vêtements ou objets d’occasion, parfois usés, ne trouvent pas toujours de nouveaux propriétaires. Résultat, des kilos de vêtements et autres objets finissent jetés.
En France, pour lutter contre le gaspillage d’invendus non alimentaires et neufs, Édouard Philippe, Premier ministre, a annoncé mardi 4 juin 2019 que d’ici deux à quatre ans, il sera illégal de les détruire. Une mesure qui favorisera le don associatif et le recyclage de produits neufs.  

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires