La Felicità : et sinon, il vaut quoi le burger de Big Mamma ? La Felicità : et sinon, il vaut quoi le burger de Big Mamma ?

News

La Felicità : et sinon, il vaut quoi le burger de Big Mamma ? par Sophie Bouchet

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Lundi 11 Juin 2018

Fin mai, Big Mamma a ouvert son "food court" en plein cœur de la Station F. Un espace délirant de 4 500 m2 dont 1 000 m2 de terrasse. Parmi les nombreux stands, une nouveauté a attiré l'attention de notre responsable lifestyle : le premier burger proposé par le groupe. Alors, il est comment ?

Ce vendredi à l’heure du déjeuner, La Felicità rassemble un nombre de beaux-gosses au m2 assez impressionnant. Si j’avais prévu de venir pour me restaurer, j’en profite aussi pour me rincer l’œil et note pour plus tard d’en informer mes copines célibataires. Après avoir testé et approuvé la plupart des spécialités des adresses Big Mamma (les pâtes chez Mamma Primi, les pizzas chez Pizzeria Popolare et les viandes tendres de Pink Mamma), j’ai un objectif en tête : le burger, petit nouveau à la carte. Devant le stand (situé vers la droite après l’entrée), j'entends parler Américain. C’est normal, les deux boss de l'empire Big Mamma Tigrane Seydoux et Victor Lugger ont fait venir une partie de la team du restaurant Au Cheval, basé à Chicago. Imaginer un nouveau burger à Paris était un peu casse-gueule, importer un des meilleurs sandwichs des Etats-Unis parait donc plutôt futé. Et contrairement aux nombreux spécimens que vous avez peut être goûté lors de vos vacances à Los Angeles et à New York, il y a moins de chance que vous ayez déjà goûté celui-ci.

A l’américaine, les portions sont généreuses. Attention au moment de la commande, un single comporte deux steaks (9 €), un double en a trois (13 €). Il est aussi possible d’ajouter un œuf (+1€), du fromage (+2 €) et des tomates et de la laitue (+2€) mais est-ce bien raisonnable ? Un peu comme chez Five Guys, la portion de frites à 3 € se partage à deux (ou même plus). Pour faire passer tout ça, les plus affamés peuvent miser sur un milkshake chocolat ou vanille (4 €) sur lequel il est aussi possible d’ajouter de la chantilly. Bref, ça rigole !

Ceux qui sont déjà passés chez Shake Shack - à New York, Londres ou même à l’aéroport de Dubaï - connaissent le système de la télécommande qui vibre pour prévenir quand la commande est prête. A La Felicità aussi, cette dernière évite de faire le pied de grue trop longtemps devant le stand et permet de se trouver une petite place sympa en attendant le festin.  

Le moment tant attendu est arrivé. Je suis installée en terrasse avec mon burger devant moi. Ce dernier est disposé dans une assiette à carreaux blancs et rouges et servi avec un couteau à steak planté au milieu. A côté du sandwich, un gros cornichon fera plaisir à ceux qui n'enlèvent pas les petites rondelles de leur Big Mac. Quand je croque dans le burger, pas de fausse note : il est harmonieux, avec une sauce entre la mayo et la cocktail, un bun bien moelleux et une viande tendre cuite à la perfection. En revanche, pas facile de le manger proprement !
PS : le cookie est une vraie tuerie, si jamais vous avez encore une petite place....

La Felicità, 55 Boulevard Vincent Auriol, 75013 Paris. Lundi & mardi : 12h15/14h30 - fermé le soir. Mercredi :12h15/14h30 - 18h/minuit. Jeudi & vendredi : 12h15/14h30 - 18h/1h du mat. Samedi 12h/1h du mat. Dimanche : 12h/23h (les cuisines ferment à 23h les soirs).

 

Le burger de @bigmammagroup

Une publication partagée par Sophie Bouchet (@sophie_bouchet_) le

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus