Alimentation : manger très peu salé est aussi dangereux que manger trop salé Alimentation : manger très peu salé est aussi dangereux que manger trop salé

News

Alimentation : manger très peu salé est aussi dangereux que manger trop salé par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Samedi 11 Août 2018

Risques de maladies cardio-vasculaires, infarctus… On nous répète à longueur de journée que le sel est nocif pour l’homme. Pourtant, des chercheurs canadiens tentent de prouver le contraire. Explications.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande généralement aux adultes de ne pas consommer plus de 5 grammes de sel (soit l’équivalent d’une cuillère à café) par jour sous peine d’augmenter le risque de crise cardiaque, d’accident cardio-vasculaire et d’hypertension. Un principe remis en question par une étude canadienne publiée dans la revue The Lancet Journal, qui essaie de prouver qu’une consommation de 12g par jour n’est pas forcément si mauvaise. Pour cela, des chercheurs ont suivi quelques 95 000 patients venus de 18 pays différents pendant plus de huit ans. Ils se sont alors rendus compte que la consommation de sel, même à plus du double de la quantité recommandée par les médecins, était inoffensive pour la santé. Et ils ont même constaté qu’une forte dose n’avait en rien augmenté le taux d’infarctus, de maladies cardiovasculaires, ni même de mortalité prématurée chez les patients observés. Le risque de crise cardiaque étant même légèrement plus élevé avec une faible consommation de sel. L’étude conseille également de consommer beaucoup de potassium, c’est-à-dire de fruits et de légumes, car il réduirait les risques d’accidents cardio-vasculaires.

Des résultats très controversés par l’ensemble du corps médical que certains qualifient même de "mauvaise science". Et qui nécessitent donc d’être pris avec des pincettes. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus