Lyon : les nouvelles adresses qui font vibrer la ville Lyon : les nouvelles adresses qui font vibrer la ville

Adresses

Lyon : les nouvelles adresses qui font vibrer la ville par Hélène Rocco

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Vendredi 14 Juin 2019

Repérée par le "New York Times" comme l’une des 52 villes à visiter en 2019, Lyon est une destination idéale pour un week-end urbain. Des bonnes tables au dernier lieu hybride à la mode, zoom sur les nouveaux spots de la capitale des Gaules.

La bonne table : Sapnà
Dans le quartier de la Martinière, un ancien troquet a fait place à Sapnà, le nouveau concept de la Bijouterie - chef de gang de la bistronomie lyonnaise. Table orientée street food asiatique, bar à pâtisseries, fresque murale et musique pointue : l’adresse se veut cool. À midi, on se jette sur les baos, des brioches vapeur garnies de viande ou de légumes selon l’humeur. Le soir, on pioche dans les dim-sums du genre wonton de langoustines ou frites de radis blanc à tremper dans de l’aïoli. Le must ? Le côté sucré de la force. Mont-Blanc clémentine et bière noire, kiwi au beaufort et au praliné ou chocolat pretzel : c’est aussi mystérieux que délicieux. Rien que pour les desserts, cette adresse vaut le détour.

Sapnà, 7, rue de la Martinière, Lyon 1er.


La pause café arty : The Native Nation
Ce nouveau café-galerie a ouvert ses portes au cœur du quartier d’Ainay, vrai repère d’artistes. L’espace est épuré pour laisser toute la place aux œuvres. Ici, on vient pour un café, un rooibos, une pâtisserie mais aussi pour découvrir des designers contemporains. Chaque année, la lumière est mise sur un pays, à commencer par l’Afrique du Sud en 2019. La boutique accueille des créateurs émergents autour de trois axes : art, design et prêt-à-porter. Un parfum d’exclusivité flotte dans l’air tandis qu’on admire vêtements, pièces en céramique, bijoux et sérigraphies. Et si vous ne vous décidez pas avant la fin du week-end, chaque création est disponible à la vente sur la boutique en ligne.

The Native Nation, 37, rue des Remparts d'Ainay, Lyon 2e.


Le bar design : L’Illustre
À deux pas des quais de Saône, ce micro-bar à vins s’offre l’un des plus beaux décors de la ville. Inspiré des speakeasy autant que des bistrots tradi, l’Illustre dévoile un univers Art Déco. Du carrelage graphique à la banquette velours, rien n’a été laissé au hasard. À boire, une grande sélection de vins bio et naturels pour picoler sans culpabiliser. La carte fait aussi la part-belle aux amuses-gueules et propose du foie-gras maison, une flopée de fromages du coin, et parfois des tapas plus opulentes comme du homard breton. S’il fait beau, le spot dispose même d’une jolie terrasse vert émeraude. En résumé ? Un spot canon pour boire des coups.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Illustre (@illustre_bar) le

L'illustre, 1, place Ennemond Fousseret, Lyon 5e.

Le lieu hybride : la Commune
On ne tombe pas par hasard sur la Commune. Blottie entre un quartier résidentiel et un quartier d’affaires, cette ancienne menuiserie attire pourtant les foules. Mi-food court, mi-salle culturelle, elle défend une seule philosophie : bien manger, bien boire, passer du bon temps. On vient donc butiner entre les 12 échoppes qui servent de tremplin à des jeunes chefs. Ils ont un an pour se tester avant d’ouvrir leur propre restaurant. Poulet mariné frit chez Udon-Ya, gnocchi chez Trattino ou baba au rhum chez Zoï : le plus dur est de choisir parmi les spécialités. Et quand on a fini de manger, on peut, selon le programme, assister à un concert dans le noir, à une conférence sur les femmes dans la culture ou à un cours de yoga. Hybride, on vous dit. 

La Commune, 3, rue Pré-Gaudry, Lyon 7e.


Le spot shopping : Bagouse
Pierres apparentes, murs rose poudré, paravent design et fleurs séchées : cette boutique lovée dans les Pentes de la Croix-Rousse a tout d’un boudoir cosy. Déjà à la tête d’une boutique d’articles vintage, Léa Morizot s’oriente désormais vers les bijoux et les accessoires de créateurs. Parmi les pépites qu’on shoppe chez Bagouse à prix doux : médaillons plaqué or, créoles tendances, sacs à main en velours… Le paradis pour celles qui aiment tout ce qui brille.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Bagouse Lyon (@bagouselyon) le

Bagouse, 16, rue des Capucins, 1er.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires