Lille : les nouvelles adresses qui agitent le Nord Lille : les nouvelles adresses qui agitent le Nord

Adresses

Lille : les nouvelles adresses qui agitent le Nord par Hélène Rocco

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Lundi 15 Avril 2019

Capitale mondiale du design en 2020, Lille est en pleine effervescence. Du dernier estaminet au concept store pointu, on est allé y faire un tour, à la recherche des nouveaux spots de la ville.

La table 100% lilloise : Bierbuik - Bloemeke
Fin mars, Florent Ladeyn a inauguré un estaminet au doux nom de “Ventre à bières” - bierbuik, en flamand. Côté déco, l’ex-Top Chef donne un coup de jeune à ces cantines tradis grâce à un comptoir en terrazzo, des murs rose poudré et des suspensions indus’ qui dégoulinent de la verrière. L’esprit, lui, est resté le même. Des inconnus partagent une table face à la cuisine ouverte, le service est rapide et sur les plateaux en inox, les frites au maroilles et les flamiches chèvre-épinard s’étalent de tout leur long. Une carte alléchante, à prix serrés, qui se déguste sans résa. À l'étage, une table bistronomique propose une formule 100% locale, au prix imbattable de 25€ midi et soir.

Bierbuik - Bloemeke19, rue Royale, Lille.

La pause café : Handshake Coffee
Avant d’ouvrir leur café, Clémentine et Maylis tenaient un blog food. Cet automne, elles ont sauté le pas et ont installé leur coffee shop dans une ruelle calme. Déployé sur deux étages, le lieu est baigné de lumière et est ponctué de briques rouges et de plantes vertes photogéniques. On vient ici pour la cuisine fraîche qui n’a pas oublié les vegans. Lors de notre venue, la carte affiche un régalant burger Munster, pommes rôties, oignon rouge et bœuf - ou galette de pomme de terre, selon les envies. Les produits sont bio et aussi locavores que possible, l’ambiance est vraiment sympa et on a envie d’y rester jusqu’à la fermeture, autour d’un cookie noisette décadent et d’un café glacé.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par @handshakecoffeelille le

Handshake Coffee16, rue du Vert Bois, Lille.

Le concept store pointu : Grand Playground
Il y a quelques mois, un concept store branché a ouvert dans le centre commercial des Tanneurs. Au cœur de ce temple du cool qui s’étale sur 1 000 m2, on trouve un salon de tatouage, un pop-up dédié aux plantes et un corner design, tenu par l’Atelier Kumø dont la boutique se trouve à quelques mètres de là. En ce moment, on peut même s’attabler au bar à céréales qui propose 50 références goût marshmallow, beurre de cacahuète... Et licorne. L’idée a déjà fait ses preuves à Marseille et entend servir de vitrine aux créateurs lillois. Tous les deux ou trois mois, la sélection change et on découvre de nouvelles boutiques, toujours aussi pointues.

Grand Playground116, rue Pierre Mauroy, Lille.

La boutique vintage : Bebop & Lula
Puisque l’avenir est à la conso responsable, autant se tourner vers le vintage. C’est le crédo de Rodrigue qui, après avoir lancé un e-shop en 2012, s’est offert un showroom à côté du Palais des Beaux-Arts, fraîchement rénové. L’espace Art-déco dévoile des pièces chinées aux quatre coins du monde par le photographe. Toujours généreux en conseils sur le style, il guide les visiteurs dans leurs essayages. Sweater des années 80 de Castelbajac, trench Burberry ou jupe fleurie, le plus dur finalement sera de faire son choix parmi la sélection de 400 vêtements, à prix très attractifs.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par BE BOP (@bebopvintage_) le

Bebop & Lula, 2, rue Nicolas Leblanc, Lille.

La belle piaule : Les Toquées
On peut désormais dormir dans cette maison familiale qui accueille au rez-de-chaussée un resto gastronomique reconnu. À l’étage, on découvre six chambres confortables dont le design renvoie à l’histoire de la région. En référence à la Mer du Nord, l’une d’elles est plongée dans des tonalités sombres mises en valeur par des touches d’ocre jaune. Une autre évoque les mines de charbon avec différentes nuances de noir tandis qu’une troisième offre une vue dégagée sur le canal de la Deûle et ses tons pastel appellent à la mélancolie. Un décor minimaliste mais chaleureux, à partir de 120 € la nuit.

Les Toquées110 Quai Géry Legrand.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires