Bonnes adresses : Strasbourg en mode cool Bonnes adresses : Strasbourg en mode cool

Adresses

Bonnes adresses : Strasbourg en mode cool par Alexis Chenu

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

10 minutes

Publié le Vendredi 16 Mars 2018

Oubliez le marché de Noël, ses stands de crêpes et ses milliers de touristes, Strasbourg se visite toute l'année. Des nouveaux temples de la saucisse, au premier bar à Gin, les tendances viennent aussi de l’est. Découvrez nos bons spots dans la ville.

La bonne piaule : Okko

Sur l’île Malraux, ancienne friche portuaire reconvertie aux joies du shopping-mall, un immeuble moderne de 8 étages loge l’Okko Strasbourg. Un concept d’hôtel-club contemporain dans le décor, avec des chambres design. On fuit les standards, trop claustro, pour filer en catégorie Premium où les toilettes au milieu du salon obligent à quelques tours de passe-passe pas toujours commodes. Meilleur plan de l’hôtel : le club et ses aperitivo avec fromage, pinard et charcut’ à volonté dès 19h. Un rendez-vous parfait pour les fauchés. Accessible 24h/24 aux clients, l’espace fait aussi lounge pour se poser et espace de co-working en journée. Si les prix défient toute concurrence (à partir de 99 €), manque un service vélo, le centre se trouvant à 15 bonnes minutes à pied.

Okko Hôtel, 46 Rue du Bassin d'Austerlitz, 67100 Strasbourg.


© Jérôme Galland 

Le spot hipster : Café Bretelles

Proche des facs, ce coffee-shop avec terrasse a tout pour séduire. Un cadre brut de brut, un service charmant et à la carte du café brésilien à gogo servi en machine (espresso, caffe latte, macchiato) ou en extraction lente et un chaï tea latte à se damner. Foules à prévoir au petit-déjeuner toute la semaine, le granola maison et la baguette confiture remportent tous les suffrages, et à toute heure une carte de pâtisseries composée d'un cheesecake et d'une version artisanale du Twix. Quartier général des vrais cools de Strasbourg, l’adresse ne désemplit pas au déjeuner (salades, tartes, sandwichs) et vend confitures et machines à café à qui veut.

 Café Bretelles, 2 Rue Fritz, 67000 Strasbourg.


Le stand saucisse : Supertonic

Habituée aux troquets, la place d’Austerlitz prend un coup de jeune avec Supertonic, premier bar à gin et saucisses. Carrelé partout, affichant une galerie de portraits-saucisses aux murs et bardé de néons, l’établissement aligne les tablées face à un comptoir interminable et sort la Bible du Gin. Pour les nuls, la carte détaille tous les genres (fleuri, doux, agrumes…) et dégaine une liste de gamelles dédiées à mère saucisse. En must : la currywurst à la mode berlinoise ou la version boulettes croquantes au boudin noir pour se caler toute la journée. Clientèle cosmopolite dans la salle et serveurs qui chouchoutent le client tout le temps.

Supertonic, 1 Place d'Austerlitz, 67000 Strasbourg.


Le plus classe : La Hache

Dans le vieux-Strasbourg, cette ancienne taverne du XIIIème siècle reprise et dépoussiérée par Gilles Egloff et Jérôme Fricker, claque littéralement question déco. Comptoir en cuivre, fauteuils en cuir, tables laquées, bleu canard aux murs et parquet qui brille : l’affaire a du style. Tout comme l’assiette. Servant tous les grands classiques bistrotiers – des moules marinière à la salade César en passant par les cuisses de grenouille – la Hache n’oublie pas non plus les végétariens, son burger de falafel au coleslaw et chou rouge comptant parmi les incontournables. La série de beaux gosses au service attire les minettes, les horaires extensibles – jusqu’à minuit – et la bonne lumière tamisée font revenir les habitués.

La Hache, 11 Rue de la Douane, 67000 Strasbourg.


Le plus funky : Le Street-Butcher

Mieux vaut se lever tôt pour décrocher une place dans ce restaurant du centre spécialiste du BBQ texan. Bondé tous les soirs, le "Street" et ses 160 places pose sur deux niveaux un décor indus’, haut de plafond, avec banquettes-box en velours marine et salle à manger de mamie à l’étage. A la carte, on passe sur les nachos manquant de fromage, pour s’attarder à la liste des viandes, parfaite pour faire fantasmer les carnivores : pulled pork, pork ribs, brisket black Angus ou saucisse artisanale. Privilégiant la cuisson lente comme au Texas ou celle au fumoir, la table joue sur la tendresse au max, les mac and cheese et frites de patates douces accompagnent bien l’ensemble. Happy Ending en mode cheesecake ou brownie.

Street Butcher, 08 Rue du Vingt-Deux Novembre, 67000 Strasbourg.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus