Bonnes adresses : Cognac, entre héritage et gastronomie Bonnes adresses : Cognac, entre héritage et gastronomie

Adresses

Bonnes adresses : un week-end à la cool à Cognac par Alexane Pelissou

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

10 minutes

Publié le Mercredi 21 Août 2019

Petite ville du Sud-Ouest entre Saintes et Angoulême, Cognac a bien plus à offrir que ses châteaux. Entre un restaurant gastro et le nouveau rooftop à la mode, voici cinq spots à tester.

Sérénité absolue à l’Hôtel Chais Monet
Inauguré fin 2018, cet établissement hôtelier mêle ancien et contemporain. D’un côté, un bâtiment vieux de 160 ans, héritage du passé de maison de négoce des lieux. De l’autre, un ovni architectural rappelant par touches les courbes de la vigne. L’ensemble abrite pas moins de 92 chambres/suites et 13 appartements. Au restaurant Les Foudres, le chef Sébastien Broda fait la part belle à la gastronomie avec un menu dégustation en sept plats. En fin d’après-midi, direction la terrasse du bar-jazz, parenthèse paisible et suspendue dans le jardin. Bonus : le spa lancé en partenariat avec Codage, qui propose des soins green adaptés aux besoins de chacun.e.s. 

Hôtel Chais Monnet, 50 avenue Paul Firino Martell, 16100 Cognac.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Hôtel Chais Monnet (@hotelchaismonnet) on

 

Déjeuner gastronomique chez Poulpette
Pour se rendre chez Poulpette, il faut traverser la Charente et s’aventurer rive gauche. C’est ici, à quelques pas du centre-ville, qu’Antoine Vernouillet et Amandine Bernanose ont installé ce restaurant digne d’un étoilé. Une dizaine de tables y déguste des assiettes pensées autour de produits frais et de saison. Le chef, qui opère seul (!) dans une cuisine ouverte, propose ainsi des associations de saveurs étonnantes : ce jour-là, le foie gras est servi dans un bouillon de miso, le filet mignon sur une purée de betterave fumée. Le midi, les moins frileux opteront pour le menu surprise à 26 euros en trois services. 

Poulpette, 46 avenue du Maréchal de Lattre-de-Tassigny, 16100 Cognac.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Poulpette (@poulpettecognacrestaurant) on

 

Souvenirs alcoolisés à La Cognathèque
Avis à celles et ceux qui ne voudraient pas repartir les mains vides : direction la Cognathèque. Cette boutique, légèrement excentrée du centre-ville, propose plus de 900 références de Cognac, dont les prix oscillent entre une trentaine d’euros et plusieurs milliers. Sur place, une équipe bien informée prend les choses en main, pour vous aider à trouver le souvenir idéal. On y trouve également du pineau – blanc, rosé et rouge – et une exclusivité de la maison Delamain (170 euros la bouteille). 

La Cognathèque, 10 place Jean-Monnet, 16100 Cognac.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Célia (@celiawinetravel) on

 

Pause histoire chez Martell 
Impossible de passer par Cognac sans visiter une distillerie. Cap sur Martell, l’une des plus anciennes de la ville, installée à quelques pas de la Charente. La maison a mis en place une visite libre (20 euros par personne), ponctuée de rencontres avec plusieurs guides, entre chais et bâtisses pleines d’Histoire. On y apprend le passé de la marque, lancée il y a plus de 300 ans par Jean Martell, et le processus de fabrication du Cognac. Le tout, suivi d’une dégustation au cœur de la boutique. Après quelques heures bien enrichissantes, cap sur le cinquième étage et le bar – baptisé Indigo –, qui offre une vue à 360° sur la ville. 

Martell & Co, 16 avenue Paul Firino Martell, 16100 Cognac.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Jonathan Lb (@jonathan_lblc) on

 

Détente chez Sidecar 
Quelques tables, des parasols et une caravane vintage : bienvenue chez Sidecar. Ce bar itinérant s’est installé au bord de la Charente, en bas de la place de la Salle Verte. Sur les coups de 17 heures, les Cognaçais.es s’y installent pour siroter un "sidecar", cocktail à base de cognac (évidemment), triple sec et citron. Quelques options de finger-food sont proposées aux plus gourmand.e.s : on se jette sur le hot-dog (knack fumée, roquette, sauce blanche, sauce BBQ, à 8 euros) ou la "planche caravane" (jambon sec, chroizo, fromage affiné, pain, à 16 euros). Bonus : la musique diffusée à la nuit tombée, qui fait basculer les lieux dans une ambiance plus festive. 

Sidecar, installé Quai de la Salle Verte, au niveau de la Rue Alfred de Vigny, 16100 Cognac.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Konoisseur (@sidecar_food_drinks_music) on

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires