Votre gourde est un nid à microbes Votre gourde est un nid à microbes

News

Votre gourde serait aussi sale que la barre du métro...

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mardi 15 Octobre 2019

Protection de l’environnement oblige, votre employeur vous a encouragé (ou forcé) à utiliser une gourde au bureau, et vous vous y êtes finalement accommodé. Plus pratique, plus écolo et plus jolie qu’une bouteille en plastique, cette dernière serait surtout un véritable nid à microbes. On vous laisse apprécier.

Chaque matin, à peine arrivé au bureau, vous vous saisissez de votre gourde d’open-space qui vous attendait patiemment à côté de votre ordinateur. Machinalement, vous triturez son bouchon, la caressez sensuellement de bas en haut (Freud trouverait une raison à ces maux) et vous dirigez vers la fontaine à eau pour l’y remplir, après avoir rincé l’intérieur de celle-ci. Voilà votre routine. Une routine qui faudrait changer sur-le-champ, si vous ne voulez pas contracter des maladies. 
En effet, votre gourde abriterait un immense microcosme de bactéries toutes aussi dégoûtantes les unes que les autres, à l’intérieur comme à l’extérieur. Et il vaudrait mieux avoir une hygiène irréprochable pour ne pas laisser ces colonies se développer. Voilà l’avertissement de Philip Tierno, professeur en microbiologie et pathologies de l’Université de New York, repris dans la version américaine du site Mashable, qui a également (et heureusement) expliqué quelle technique adopter pour nettoyer correctement sa gourde. On y reviendra plus tard. "Les bactéries ont tendance à former un biofilm qui va s’accumuler à l’intérieur du contenant, a-t-il expliqué. Vous avez donc besoin d'une action mécanique pour vous débarrasser de ce biofilm qui recouvre l'intérieur de la bouteille.

D’abord, comment ce film arrive à l’intérieur de votre gourde, alors que vous ne mettez rien d’autre que votre bouche sur le goulot ? Ce sont vos mains les responsables. En effet, vous passez la journée à toucher des portes, des boutons, un clavier d’ordinateur, de smartphone, puis vous vous saisissez mécaniquement de votre gourde, vous dévissez le goulot, le rebouchez, essuyez votre rouge à lèvres ou enlevez une petite poussière sur le rebord… Bref, vous encouragez de mille manières les bactéries qui se trouvent sur vos mains à entrer dans votre gourde pour s’y installer durablement. 

Pour être sûr que votre gourde n’abrite pas des staphylocoques et autres réjouissances à base d’Escherichia Coli, il faut donc la nettoyer. Rien de plus banal, si ce n’est qu’elle nécessite un traitement particulier. La rincer à l’eau froide et claire ne suffit pas. Il faut en effet s’armer d’une arme redoutable : le goupillon. Comme pour nettoyer un biberon, il sert à frotter les parois intérieures du contenant pour éliminer les résidus et les microbes. Ajoutez à cela une eau bien chaude et du liquide vaisselle, et le tour est joué … Pour l’intérieur de la bouteille ! En effet, accordez la même rigueur à l’extérieur de votre gourde et frottez-la à l’eau chaude et savonneuse à l’aide d’une éponge propre. Ne négligez pas le goulot et surtout, le bouchon (à l’intérieur comme à l’extérieur). Enfin, répétez la routine tous les jours. Vous voilà armé d’une gourde étincelante et de propreté. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires