#Voisindenumero : le hashtag pour se faire de nouveaux amis (ou non) #Voisindenumero : le hashtag pour se faire de nouveaux amis (ou non)

News

#Voisindenumero : le nouveau jeu pour se faire de nouveaux amis (ou pas)

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 6 Août 2019

Ce nouveau jeu Twitter affole les internautes, depuis ce week-end. Le principe : envoyer un message à son voisin de téléphone, donc à la personne qui a le même numéro de portable que vous avez à l’exception du dernier chiffre. Par exemple, si votre numéro finit par 45 72, vos voisins de téléphone sont 45 71 et 45 73

Si vous avez reçu un sms d’une personne inconnue ce week-end, pas d’inquiétude, il ne s’agit pas d’un piratage ou d’une énième chaîne. Il s’agit simplement de votre "voisin de numéro", personne qui occupe à peu près la même combinaison que vous, à un chiffre près. Après le "Bottle Cap Challenge", "Fill the bottle" et le "Ice Bucket Challenge", place au "#Numberneighbor". Ce drôle de jeu a débarqué ce week-end dans l’Hexagone, mais nous devons ce phénomène aux internautes américains qui l’ont lancé début août.

Le principe est simple : envoyer un gentil message à ses voisins de numéro pour faire connaissance. Mais attention, certains de vos voisins sont plus ou moins sympa. Et les captures d'écran d'échanges mignons, drôles ou flippants ont naturellement envahi Twitter.

Certains voisins jouent le jeu :

D’autres un peu moins :

Un jeu pas sans risque
Jugé comme du harcèlement téléphonique par certains, comme le site du ministère de l’Intérieur rappelle "les appels téléphoniques ou sms malveillants répétés sont assimilables à du harcèlement et constituent un délit". Ce jeu ne fait pas que des heureux, si votre voisin de téléphone ne vous répond pas, rien ne sert de le relancer, afin d’éviter de le harceler. C’est ce que conseille vivement la gendarmerie de l’Indre-et-Loire, tout en rappelant que le harcèlement téléphonique est passible d’un an de prison de 15 000 euros d’amende.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires