Ces stars qui ont déposé leurs punchlines Ces stars qui ont déposé leurs punchlines

News

Inès Reg, Nabilla... Ces stars qui ont déposé leurs punchlines par Laura Anglionin

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Vendredi 27 Septembre 2019

Nombreuses sont les stars qui sont reconnaissables à leurs expressions fétiches, mais pourquoi éprouvent-elles le besoin de déposer ces phrases cultes à l’Institut National de la Propriété Industrielle ?

Inès Reg et "des paillettes dans ma vie"
Impossible de passer à côté de cette vidéo qui a fait le buzz cet été. La comédienne joue une scène de vie avec son compagnon Kévin, en simulant une dispute. C’est avec cette phrase "C’est quand que tu vas mettre des paillettes dans ma vie Kévin ?" qu’Inès Reg a fait décoller sa carrière, le 21 août 2019. L’humoriste a souhaité déposer la punchline "des paillettes dans ma vie" pour interdire aux marques d'en profiter à des fins commerciales, Kiabi, Leroy Merlin ou encore McDonald’s ne s'étant pas fait prier.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Ines Reg (@inesregmec) le

Nabilla Benattia et son "Mais allô quoi ?"
En mars 2013, Nabilla faisait parler d'elle avec un mythique : "Allô ! Non mais allô quoi ? T’es une fille t’as pas de shampoing ?". L’influenceuse s’était indignée dans Les Anges du fait que ses colocataires n’aient pas amené de shampoing à la Villa. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu'elle a fait le buzz. La star de télé-réalité a même déposé sa marque en avril 2013.

Thomas Thévenoud et sa "phobie administrative"
L’ancien député de Saône-et-Loire avait fait les gros titres de la presse à la suite de sa confidence au sujet des impôts. Thomas Thévenoud avait alors avoué qu’il souffrait d'une "phobie administrative". Une révélation qui lui a valu son poste... Mais cela, ne l’a pas empêché de déposer la marque "phobie administrative" à l’INPI le 12 septembre 2014.

Cristina Córdula et son "Magnifaïk"
Que serait Nouveau Look pour une nouvelle vie sans le "Mais tu es M-A-G-N-I-F-A-Ï-K, ma chériiiiiiiiie"  de l’ancienne mannequin Cristina Córdula ? Qui en a d'ailleurs fait sa marque de fabrique. Elle pourra, comme le veut l'INPI, l'utiliser comme bon lui semble pendant 10 ans. 

Jean Marc Généreux et son "et ça, j’achète"
Cette fameuse phrase a été déposée par le danseur et juré de Danse avec les Stars en 2014. Aujourd'hui, seul le chorégraphe canadien peut utiliser cette phrase dans des publicités. Et pas les meilleures... (Rappelez-vous celle pour les canapés Château D’Ax).

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires