7 façons débiles de mourir cet été 7 façons débiles de mourir cet été

News

7 façons débiles de mourir cet été par Anne Lods

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mercredi 8 Août 2018

Ce n’est pas en été qu’on redouble d’attention et de concentration. Du coup, chaque année à cette période, des personnes meurent après avoir fait des choses un peu idiotes, il faut le dire. On a fait une liste de sept façons bêtes de mourir en été. Et que ça serve de rappel !

Il fait beau, il fait chaud on est détendu, les pieds dans le sable à se demander pourquoi on n’a pas démissionné plus tôt pour pouvoir vivre cette vie de pacha. On en profite pour boire un peu, malgré le soleil qui tape et, entouré de ses amis, certainement motivé par la détente ambiante, on arrête de réfléchir aux conséquences de nos actes. Et qu’est-ce que ça donne ? Des jeux qui paraissent somme toute assez amusants, mais qui peuvent malheureusement être très dangereux.

#1 S’enterrer dans le sable
Il a vu Joey avec un corps de sirène dans la série Friends, du coup votre ami Colin* veut faire la même chose. Mais c’est dangereux, il peut s’étouffer (surtout si vous vous amusez à lui boucher les narines…). Evitez aussi d’encourager Colin à faire un trou dans le sable (pourquoi tout le monde fait ça ?). Une vague ou un simple affaissement pourrait l’ensevelir. Selon Le Parisien, 2 à 3 accidents sont recensés chaque année.
*Colin : ce prénom a été choisi uniquement en rapport avec le poisson pané.



#2 Faire un selfie
D’après RFI, entre 2014 et fin 2016, 127 personnes sont mortes en faisant des selfies. En Inde, pays le plus touché par ce fléau, les autorités pensent même à afficher à plusieurs endroits touristiques, l’inscription "le selfie tue". Ne laissez pas Eugénie faire l’équilibriste sur le toit d’un building pour son compte Insta, s’il vous plait.

#3 Plonger d’une falaise
Il existe un article dans Google qui s’appelle "Comment SAUTER d’une FALAISE et SURVIVRE". Au-delà du fait qu’on a l’impression d’être sourd, l’existence même de cette page sème le doute sur cette pratique. Pensez aux courants, aux rochers, aux requins et à votre maman et ne sautez qu’aux endroits autorisés.

#4 Réaliser le InMyFeelings Challenge
Encore une fois, empêchez Eugénie de réaliser ce challenge dangereux. En plus de polluer Instagram, elle risque de créer un accident en mettant sa vie en danger. Et rien ne vaut une danse des canards ou une bonne chenille pour mettre l’ambiance ! "C'est la chenille qui redémaaaarre..."



#5 Aller faire pipi au bord de l’autoroute
On ne parle pas des aires d’autoroutes aux toilettes à la turque plus que douteuses, non. Mais bien des personnes qui s’arrêtent au beau milieu de l’autoroute, sur la bande d’arrêt d’urgence, pour uriner. Inutile d’ajouter que l’espérance de vie sur l’autoroute pour un piéton est de 15 à 20min. Ca fait long pour un pipi mais quand même, dites à Paul de se retenir jusqu’à la station-service suivante.

#6 Rester au soleil dans sa voiture les fenêtres fermées
Vous ne vous infligeriez pas ça ? Alors pourquoi le faire subir à vos animaux domestiques ? Chaque année, de nombreux animaux sont retrouvés morts enfermés dans des véhicules en pleine cagnard. Il faut savoir que la température dans l'habitacle peut très rapidement monter à 70°. Pas sympa.

#7 Boire de d’alcool
Grande consommation d’alcool + soleil = pas bon ménage. Grande consommation d’alcool + voiture + autoroute = pas bon ménage du tout. Faites attention à ce que Jacky y aille doucement sur le pastis. Vous aussi par la même occasion. On est tous des Jacky.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus