"Trottinator" : le jeu vidéo qui met en scène l’invasion des trottinettes électriques "Trottinator" : le jeu vidéo qui met en scène l’invasion des trottinettes électriques

Geek

"Trottinator" : le jeu vidéo qui met en scène l’invasion des trottinettes électriques par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Dimanche 24 Novembre 2019

Prisée de ceux/celles qui estiment qu’elle est une bonne alternative à la voiture mais détestée de certain.e.s piétons et automobilistes, la trottinette électrique fait débat. Un duel qu’a voulu mettre en images We Are Social, à l’origine du jeu vidéo "Trottinator".

À leur arrivée sur le marché, on pensait que les trottinettes allaient révolutionner les mobilités urbaines et être l’alternative écolo parfaite à la voiture. Mais depuis, beaucoup ont déchanté. Et pour cause, certaines sont rechargées à l’essence. Surtout, elles sont devenues le cauchemar des automobilistes et des piétons tant elles envahissent routes et trottoirs. Pourtant, il reste encore quelques irréductibles qui continuent de défendre ces machines infernales. Et c’est la guerre… Un duel que s’est approprié l’agence de communication We Are Social qui a décidé d’en faire un jeu vidéo.

Un jeu en réalité virtuelle où s’opposent pro et anti trottinettes et dans lequel les premiers peuvent se défouler sur ces deux-roues en toute impunité. Son nom : Trottinator. Il a été présenté le 23 novembre 2019 lors du troisième salon Virtuality, le salon de la réalité virtuelle et des technologies immersives, qui s’est déroulé pendant trois jours au Centquatre à Paris. Grâce à lui, les joueur.se.s sont propulsé.e.s en 2025, dans une ville d’un genre nouveau où l’énergie se fait rare. La centrale électrique est alors prise d’assaut par des utilisateur.trice.s de trottinettes qui veulent s’en emparer. Les gamers.ses incarnent donc Duke, un inventeur qui veut protéger la ville et éliminer les vagues de "Trotz" à l’aide de ses machines. Un jeu truffé de références aux années 1980 et à la pop culture avec pour toile de fond les mobilités urbaines et la transition écologique. Inventé spécialement pour l’Oculus Quest, le casque de réalité virtuelle conçu par la filiale de Facebook, il devrait être disponible d’ici le premier semestre 2020 en français, et en anglais. Un clin d’œil décalé à notre époque. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires