Toujours plus loin : Facebook veut accéder à vos données bancaires Toujours plus loin : Facebook veut accéder à vos données bancaires

Geek

Toujours plus loin : Facebook veut accéder à vos données bancaires

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mercredi 8 Août 2018

Selon l’AFP, Facebook a pour grand projet de récolter les données bancaires de ses utilisateurs clients de grandes banques américaines... Leave nous alone, Mark Zuckerberg.

Mark Zuckerberg en veut toujours plus sur vous. Sa dernière lubie, tout savoir sur vos finances. Tout. Vraiment tout. Vos transactions financières effectuées par carte bleue, le solde de votre compte courant… Rien que ça. C’est une source proche du dossier qui a révélé ces informations à l’AFP le lundi 6 août.

Les grandes banques américaines contactées sont JPMorgan, Chase, Citi (Citigroup) Wells Faargo, U.S Bancorp, selon le Wall Street Journal, pour obtenir des informations sur les commerces avec lesquels leurs clients font affaire, dans le cadre de l’élaboration d’une nouvelle fonctionnalité sur Messenger. En échange, Facebook placerait des offres publicitaires des banques participantes sur leur service de messagerie interne. Mais ce n’est pas tout, les représentants du réseau social auraient également évoqué qu’avec de telles données, les usagers de Messenger pourraient connaitre en temps réel l’état de leur compte, et être alerté en cas de fraude. Parmi les banques sollicitées, seules JPMorgan et Chase ont refusé le deal. Les autres n’ont pas souhaité communiquer après avoir été contactées par le Wall Street Journal

Selon la source de l’AFP, Facebook n’a pas encore précisé comment le réseau social prévoyait d’utiliser ces données. Mais une porte-parole de l’entreprise a partiellement démenti ces informations : "Nous n'utilisons pas ces informations à des fins publicitaires. La clé de ces partenariats est de garder les informations des gens en sécurité."... Qui en doutait ?

Ces nouvelles révélations éclatent à peine quelques mois après le scandale Cambridge Analytica, l’entreprise qui exploitait les données personnelles des utilisateurs Facebook à des fins politiques. Attention Facebook, il faut retenir les leçons de son passé... 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus