Siri a discrètement été reprogrammé pour éviter les questions sur le féminisme Siri a discrètement été reprogrammé pour éviter les questions sur le féminisme

Geek

Siri a discrètement été reprogrammé pour éviter les questions sur le féminisme

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 11 Septembre 2019

D’après les informations du quotidien britannique The Guardian, Apple aurait modifié certaines réponses de son assistant Siri, en réponse à la vague #MeToo.

Essayez de parler féminisme avec Alexa, elle vous répondra positivement, de manière engagée. Bien, faites à présent la même chose avec Siri. Pas sûr qu’il.elle se positionne aussi clairement. Hé oui, Siri aurait été reprogrammé.e en toute discrétion en juin 2018 par Apple, pour qu’il n’ait aucun point de vue sur des sujets épineux comme celui du féminisme, et surtout sur #MeToo. Il.elle répond aujourd’hui de manière assez vague, sans jamais utiliser le terme et les dérivés du mot "féminisme".
Cela a été dévoilé dans le quotidien britannique The Guardian, qui a eu accès à des documents internes de chez Apple, à destination des rédacteurs. Ces derniers stipulent ainsi noir sur blanc que la principale ligne de conduite à tenir est celle de la neutralité. 3 règles régissent ainsi aujourd’hui chez les scribes de Siri, écrites à la manière des lois de la robotique d’Asimov.

1. "Un être artificiel ne doit ni se présenter en tant qu’humain, ni, par omission, laisser penser à l’utilisateur qu’il en est un."
2. "Un être artificiel ne doit pas trancher avec les standards éthiques et moraux humains ayant cours dans sa zone d’opération."
3. "Un être artificiel ne doit pas imposer ses propres principes, valeurs ou opinions à un humain."

Bref, vous l’aurez compris, vous ne pourrez pas tomber amoureux.se de Siri, il.elle n’a plus aucune opinion ni même d’humour tranchant.

Alors qu’est-ce que ça change concrètement dans son utilisation ?
Jusqu’en 2018, lorsque l’on demandait à Siri s’il.elle était féministe, il.elle répondait : "Je ne comprends juste rien à cette histoire de genres", ou "Mon nom est Siri et j'ai été conçu par Apple en Californie. C'est tout ce que je peux dire". Aujourd’hui, le second degré n’est plus de mise, puisque l’assistant.e répond la plupart du temps : "Je crois que toutes les voix ont été créées égales et méritent le même respect" ou encore "Il me semble que tous les êtres humains devraient être traités de manière équitable". Une ligne de conduite que l’on trouve plutôt positive et constructive, malgré l’uniformité des réponses. 
En réponses aux mouvements comme #MeToo, Apple a également modifié quelques réponses aux insultes de son assistant.e. Ainsi, quand on le.la traite de "salope", Siri répond dorénavant "Je ne répondrai pas à cela", alors qu’il.elle rétorquait "je rougirais si je pouvais", il y a de ça deux ans. En voilà un bon point pour la marque. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires