Pourquoi vous devez immédiatement retourner sur votre Skyblog Pourquoi vous devez immédiatement retourner sur votre Skyblog

Geek

Pourquoi vous devez immédiatement retourner sur votre Skyblog par Lucile Quillet

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Lundi 20 Août 2018

À tous les ados inconscients des années 2000 : votre blog existe toujours, avec autant d’archives collector qui vous feront détester Instagram.

Vous l’aviez oublié tout de suite après le bac, mais votre Skyblog du lycée, lui, veille tapi dans l’ombre depuis plus de dix ans, comme 23,5 millions d’autres de ces journaux intimes inavouables que Skyrock héberge toujours. La dure vérité vous éclate au visage quand vous recevez le mail pour récupérer vos codes, vous n’aviez pas un mais quatre blogs : celui avec votre mec, celui secret avec votre groupe de BFF et vos deux blogs perso (le deuxième ayant été créé pour tourner la page du premier, évidemment). Prévoyez cinq heures de zonage, loin de tout témoin oculaire.

#1 Retrouvez le bonheur de la créativité 1.0
Skyblog, c’était un monde où on ne comptait pas ses heures pour faire Ce GeNrE dE TyPoGrApHiE InSuPpOrTaBlE, où la ponctuation ne servait pas à finir des phrases - il y avait “jtm” et “lache tes commms” pour ça - mais à dessiner sur plusieurs lignes des coeurs et des papillons. On osait s’appeler °ooOoG£ishadu34ooOo° ou TiteFolleDeTesRêves. On publiait des montages psychédéliques de nos amis sur fond de plage avec des étoiles qui scintillent, des poèmes en dégradé de couleur arc-en-ciel et des gifs trop pixelisés de pubs Calvin Klein. On écrivait des articles où on ne disait rien mais on arrivait toujours à meubler le vide et l’ennui des dimanches chez les parents. Autrement plus créatif que la génération Z qui se contente des emojis pour s’exprimer.

#2 Vous économisez 10 ans de psychanalyse
Annulez les séances d’introspection chez le psy. D’un coup, ressuscite des abysses du souvenir ce temps où les filles, sourcils trop épilés, portent des ceintures taille basse cloutées en écriture gothique et les garçons, des pulls rayés marron et turquoise avec des chapeaux blancs. Avec vos yeux d’adulte, vous faites connaissance avec l’ado que vous étiez : une fan de Damien Saez qui écrivait des poèmes emo sur “les larmes de sang qui coulent sur mon coeur” et idôlatrait “Hell” de Lolita Pille. Les photos Tillate des soirées au Blue Note de votre bled, comme celles du first kiss goût vodka pomme avec Jérémy pendant une teuf garage, vous prouvent elles aussi que vous avez fait du chemin.



#3 C’était le vrai réseau social no filter
Skyblog, c’est surtout la première école de mise en scène de soi au-delà des murs du bahut. Pour la première fois, on pensait “popularité virtuelle” et “stats”, mais sans vision long terme ni filtres embellissants. Avec un amateurisme et une naïveté touchantes (#carpediem), on y publiait les torses nus des mecs prépubères en fin de soirée, les léchages de boutons d’acné couverts de Nutella, on s’épanchait sur la dureté d’une rupture sentimentale sans savoir ce que signifiait “capture écran”. Une réalité crue mais bien plus fun que l’univers lisse et trop parfait d’Instagram.

#4 N’oubliez pas l’option “privé”
Pour éviter que l’indicible vérité de votre jeunesse ne fasse rire et pleurer d’autres personnes que vous (les adultes avec lesquels vous travaillez par exemple), il est grand temps de passer en mode privé via les paramètres de confidentialité de votre compte (et prier pour qu’il n’ait pas déjà été collecté dans les archives de l’Internet de la BNF). Car la plus belle place qui peut être réservée à cette dimension parallèle, c’est le fond de votre <3. Tmtc.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus