Pour protéger les mineurs, Instagram va interdire la publicité de produits minceur Pour protéger les mineurs, Instagram va interdire la publicité de produits minceur

Geek

Pour protéger les mineurs, Instagram va interdire la publicité de produits minceur

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Vendredi 20 Septembre 2019

Pour ne plus faire offense à la santé mentale des plus jeunes, Instagram a annoncé de nouvelles restrictions concernant les publicités et autres posts sponsorisés présents sur la plateforme qui font la promotion de produits minceur ou qui sont relatifs à la chirurgie esthétique.

Face à la recrudescence de publications sponsorisées faisant l’apologie de régimes, de compléments alimentaires favorisant la perte de poids ou encore de services de chirurgie esthétique, Instagram a annoncé le mercredi 18 septembre 2019 que de nouvelles règles seraient mises en place notamment afin de protéger les utilisateurs mineurs plus facilement influençables. Ainsi comme rapportée par le Huffington Post  la plateforme a déclaré que dès à présent tous les posts qui contiendront “une déclaration miraculeuse à propos de certains produits de régime ou de perte de poids, liée à une offre commerciale telle qu’un code de réduction” seraient automatiquement cachés pour tous les utilisateurs de moins de 18 ans. Une nouvelle procédure devrait également être mise en place afin de signaler les contenus concernés par ces restrictions.
De quoi balayer toutes ces publications mettant en scène des tisanes detox, des sucettes coupe-faim ou des pilules supposées miraculeuses censées aider à perdre plusieurs tours de taille. Tous ces produits véhiculent en effet un message particulièrement nocif pour les jeunes. “Nous voulons qu’Instagram soit un environnement positif pour tout le monde qui l’utilise. Cette politique s’inscrit dans nos efforts continus visant à réduire la pression que les gens peuvent parfois ressentir en utilisant les médias sociaux” a expliqué Emma Collins, gestionnaire des politiques publiques chez Instagram.  

Selon le Huff, cette décision aurait été prise à l’initiative d’une pétition de l’actrice de The Good Place Jameela Jamil qui milite activement contre le culte du corps sur les réseaux sociaux et qui appelle à plus d’inclusivité et de body-positivisme. En février 2019, elle avait fait circuler une pétition qui avait recueilli plus de 250 000  signatures et qui appelait à arrêter les publicités de produits de minceur toxiques relayés par des stars comme les soeurs Kardashian. “Ces personnes photoshoppent leurs photos pour paraître plus minces et vendent un substitut de repas pour la perte de poids. Il y a tellement de mensonges qui circulent et que nous avons acceptés comme la norme culturelle. Ce n’est plus possible" avait balancé l’actrice. Ces nouvelles restrictions devraient donc aider à enrayer le problème. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires