Le nouveau dilemme du Web : entendez-vous une voix d’homme ou de femme ? Le nouveau dilemme du Web : entendez-vous une voix d’homme ou de femme ?

Geek

Le nouveau dilemme du Web : entendez-vous une voix d’homme ou de femme ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Jeudi 14 Mars 2019

Femme ou homme ? Voilà la question que se posent les Internets en entendant cette voix intrigante. Et si vous ne trouvez pas la réponse, c’est peut-être parce qu’elle se trouve en-dehors de ces deux cases.

Ecoutez ci-dessous la voix de Q.

Alors, est-ce une voix d'homme ou de femme ? La réponse est ailleurs : il s'agit de la première voix non genrée. Des chercheurs danois ont relevé le défi de créer une voix qui n’est ni masculine ni féminine. Baptisée Q, cette voix artificielle non genrée a été présentée lundi 11 mars 2019, lors d’un festival technologique au Texas. Elle a été créée par le collectif danois Equal AI (qui milite pour l’égalité dans le domaine de l’intelligence artificielle) en collaboration avec l’agence créative Virtue et la Copenhague Pride (le plus grand festival LGBTQI du Danemark). Le prochain objectif du collectif : faire adopter la première voix non genrée de l’IA aux entreprises numériques qui usent des assistants vocaux (Google, Apple, Amazon ou encore Microsoft).

Abolir les idées sexistes, c’est ce qui a motivé l‘élaboration de Q. "Les entreprises associent plus souvent une voix féminine à un rôle de service, comme celui d’un assistant, alors que la voix masculine est utilisée pour illustrer l’autorité, par exemple dans des applications bancaires", explique la chercheuse scientifique Julie Carpenter qui a travaillé sur le projet. Si la décision de choisir entre une voix de femme ou d'homme est souvent laissée à l’utilisateur, "cette pratique renforce la perception binaire du genre et perpétue les stéréotypes que de nombreuses personnes combattent chaque jour".

Ophélie Manya

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires