Instagram : qui se cache derrière l’œuf aux 25 millions de likes ? Instagram : qui se cache derrière l’œuf aux 25 millions de likes ?

Geek

Instagram : qui se cache derrière l’œuf aux 25 millions de likes ? par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Mardi 5 Février 2019

Le 4 janvier 2019, cet œuf avait réussi à détrôner Kylie Jenner en devenant la photo la plus aimée sur Instagram et pourtant, il restait des plus énigmatiques. Fin du mystère : on sait désormais qui se cache derrière cet œuf aux 25,8 millions de likes.

Le 4 janvier 2019, l’œuf du compte Instagram World Record Egg a déchaîné les passions en battant le record du nombre de j’aime sur Instagram jusqu’alors détenu par Kylie Jenner. Par la suite, il a continué à faire couler beaucoup d’encre en entretenant le mystère autour de la personne à l’origine de ce fameux post. Et de son utilité. Le voile est désormais levé. Le soir de la finale du Super Bowl, le 3 février dernier, le monde entier a pu découvrir, dans une vidéo intitulée La Révélation, que cet œuf aux 25,8 millions de like était en réalité engagé. Dans ce spot, il s’adresse directement aux spectateurs pour s’associer à la cause de l’association américaine Mental Health America, qui œuvre aux côtés des personnes atteinte de maladies mentales. "Bonjour, je suis World Record Egg, (vous avez dû entendre parler de moi), récemment, j'ai commencé à craquer, la pression des réseaux sociaux commence à me toucher, explique le petit œuf en se brisant en plusieurs morceaux, si vous êtes vous aussi en difficulté, parlez-en à quelqu'un", explique-t-il.  


Restait encore à découvrir l’identité de son créateur. Les sites Mashable et BuzzFeed ont tous deux révélé qu’il s’agissait de Chris Godfrey, un créateur de 29 ans travaillant pour l'agence de publicité londonienne The&Partnership. Interviewé par le New York Times ce dimanche 3 février 2019, le principal intéressé a justifié son choix : "Un œuf n'a pas de sexe, de race ou de religion. Un œuf est un œuf, c'est universel", s’est-il justifié. Désormais baptisé Eugene, ce petit œuf promet de "continuer à diffuser des messages positifs". On a pas fini d’entendre parler de lui. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

Cookie Settings