Instagram : pourquoi avons-nous tous perdu des abonnés en masse ? Instagram : pourquoi avons-nous tous perdu des abonnés en masse ?

Geek

Instagram : pourquoi avons-nous tous perdu des abonnés en masse ? par Magali Bertin

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Jeudi 14 Février 2019

Dans la nuit de mardi 12 à mercredi 13 février 2019, les utilisateurs d'Instagram se sont réveillés sous le choc. La cause ? Leur nombre d'abonnés a considérablement chuté, parfois de plusieurs milliers... On vous explique ce qu'il s'est passé.

Mercredi 13 février 2019, les accros à Instagram se sont réveillés, la boule au ventre. Le nombre de leur abonnés avait chuté visiblement, sans qu'aucune information n'ait été communiquée par le réseau social. Ariana Grande a perdu 3 millions d'abonnés, Selena Gomez et Kim Kardashian 2 millions. Chez les anonymes également une baisse s'était faite ressentir. Si d'abord les rumeurs parlaient d'une éventuelle purge des comptes "fake", un tweet officiel d'Instagram est venu avérer la thèse du bug.

"Nous sommes conscients qu'il y a actuellement un problème qui entraine un changement dans le compte du nombre de followers pour certaines personnes actuellement. Nous travaillons pour résoudre ce problème le plus rapidement possible.

Bonne nouvelle ce jeudi 14 février 2019, le problème a été résolu et le bon compte d'abonnés est revenu pour tout le monde à 9h du matin.

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre Politique de Confidentialité et notre Gestion des Cookies.