Facebook vous dira bientôt combien de temps vous passez sur l’appli Facebook vous dira bientôt combien de temps vous passez sur l’appli

Geek

Facebook vous dira bientôt combien de temps vous passez sur l’appli par Ophélie Manya

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Lundi 2 Juillet 2018

Bientôt, Facebook disposera d’une fonctionnalité destinée à mieux gérer le temps passé le nez sur l’application. Une preuve que, finalement, Mark Zuckerberg ne veut que du bien à ses utilisateurs, ou une nouvelle façon d’en savoir plus sur eux, c’est selon.

Attention, la nouvelle option prochainement disponible sur Facebook pourrait bien nous mettre face à nos irrésistibles tendances de stalker, ou face à nos addictions aux vidéos virales : "Your Time on Facebook" est le nouvel outil développé pour indiquer les heures passées sur l’application durant les sept derniers jours, mais aussi pour évaluer une moyenne d’heures quotidienne de notre utilisation.

Mieux (ou pire), la nouvelle fonctionnalité permet d’installer un lanceur d’alerte qui apparaîtra à chaque fois que nous atteindrons la limite de temps maximum passé à scroller sur le fil d’actu, temps que nous serons libres de fixer. Le but ? "Aider les utilisateurs, et s’assurer que le temps qu’ils passent sur Facebook soit du temps de qualité", a communiqué un porte-parole Facebook dans une interview accordée à TechCrunch le 22 juin 2018. Reste à savoir si "Your Time on Facebook", lui-même hébergé sur Facebook, aidera vraiment les accros à adopter une utilisation raisonnable de l’appli.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus