Selifes : ils en disent plus sur vos données personnelles que sur votre égo Selifes : ils en disent plus sur vos données personnelles que sur votre égo

Geek

Lorsque vous publiez un selfie, Facebook peut recueillir 17 infos sur vous.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Vendredi 20 Avril 2018

Non, on ne va pas vous rabâcher que les selfies reflètent votre narcissisme, mais plutôt vous informer sur les données que collectent des petits malins comme Facebook, lorsque vous publiez une photo de vous sur les Internets.

Alors qu’on pensait simplement poster notre joli minois sur Facebook, des journalistes du Wall Street Journal pointent du doigt que nous dévoilons bien plus que ça. À chaque selfie posté, on donne volontairement trois infos (la photo, la légende de la photo et on se soumet à la reconnaissance faciale), mais le réseau social, qui n’en sait jamais assez sur nous, récupère au total dix-sept données, dont la localisation, la date, le type de téléphone, le niveau de la batterie, l’opérateur et les réseaux Wi-Fi à proximité. L'intérêt ? Fournir de la pub, bien sûr, qui, avec l'aide de ces datas, est mieux ciblée. En connaissant notre localisation, Facebook peut ainsi proposer des évènements près du lieu où nous sommes. Avec la marque de notre smartphone, l'entreprise suggère des produits compatibles avec le modèle utilisé. Sans oublier que l’appli de Mark Zuckerberg analyse le contenu de notre photo, afin de vérifier si elle n'enfreint pas les règles de la plateforme...

Mais Facebook n'est pas le seul en cause. L'article du Wall Street Journal cite en effet quatre autres appli qui aspirent nos données, et notamment Google Maps, qui, lors de nos trajets, récolte des données perso comme la vitesse de déplacement, la marque du smartphone ou encore l'adresse IP. De quoi inquiéter davantage les usagers des réseaux sociaux, déja ébranlés par les récents scandales Grindr et Cambridge Analytica. Dans un sondage publié en avril, le magazine Capital révèlait que 8% des Français sont aujourd'hui prêts à quitter Facebook. Et à arrêter les selfies ?

via GIPHY

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus