Apple offre un million de dollars à qui parviendra à hacker un iPhone Apple offre un million de dollars à qui parviendra à hacker un iPhone

Geek

Apple offre un million de dollars à qui parviendra à hacker un iPhone par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Dimanche 11 Août 2019

L’offre est alléchante mais la mission complexe. Pour la première fois de son histoire, Apple promet un million de dollars à qui réussira à pirater le système d’un iPhone. Le but : s’assurer qu’aucun de ses smartphones ne sera hacké.

Pour garantir la sécurité de ses appareils, Apple est prêt à débourser des millions, et c’est le cas de le dire. Lors de la Black Hat, une conférence sur la sécurité organisée le 8 août 2019 à Las Vegas, Ivan Krstić, le responsable de l'ingénierie de sécurité de la marque a fait une annonce de taille. La firme est prêt à offrir un million de dollars à qui sera capable de hacker un iPhone. Une véritable chasse à la faille ouverte pour la toute première fois au public puisque la mission était auparavant réservée aux salarié.e.s de la marque à la pomme. Le but : empêcher les pirates informatiques de hacker les appareils et les systèmes une fois qu’ils seront mis sur le marché. 

C’est également la première fois que les iPhones sont concernés par une telle opération qui était précédemment réservée uniquement aux Mac. Surtout, c’est la première fois qu’Apple envisage une telle somme. Les bug bounty, nom donné à ces traques modernes aux États-Unis, avoisinent ordinairement les 200 000 dollars. Mais les consignes de la mission sont extrêmement strictes. Le hacker devra avoir les capacités de hacker le noyau d’iOS sans que l’utilisateur.trice de la machine n’ait à faire aucune manipulation. La marque propose également 500 000 dollars de récompense à qui effectuera une attaque réseau, toujours sans aucune invention de l’usager.ère. 


Ce processus inventé en 2016 a déjà permis de détecter une cinquantaine d’erreurs système. S’il fonctionne à nouveau, il devrait bientôt concerner de nouveaux appareils, Apple Watch et Apple TV

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires