3 bonnes astuces pour protéger ses données numériques 3 bonnes astuces pour protéger ses données numériques

Geek

3 bonnes astuces pour protéger ses données numériques par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Le 3 mai 2018, Twitter a demandé à tous ses abonnés de changer leur mot de passe suite à bug de la plate-forme. Un registre interne au réseau enregistrait en effet tous les codes des utilisateurs. Malheureusement, c’est pratique courante sur le web. Voici donc trois astuces qui vous éviteront de voir vos données personnelles étalées sur la place publique.

Rien de plus simple pour Facebook, Twitter et autres réseaux sociaux que d’accéder à vos données persos, surtout si vous ne les protégez pas un minimum. Pourtant, il existe bien quelques ficelles qui limitent les dégâts. Et non, on ne vous demande pas seulement de choisir un mot de passe fiable. On ose espérer que votre code d’accès à Facebook n’est pas le nom de votre mère, ni même la date de naissance de votre chien. Si c’est le cas, dites vous bien que même votre voisin d’openspace le connaît. Optez plutôt pour des mots de passe longs, qui contiennent des majuscules, des chiffres… et quelques fautes d’orthographes. A ce sujet, l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information recommande de changer de mot de passe tous les 90 jours pour éviter d’être hacké. Après cette piqûre de rappel, place aux choses sérieuses.

#1 Blinder son compte Facebook 

Avec quasiment 2 milliards d’utilisateurs, Facebook est aujourd’hui le réseau social le plus plébiscité par les internautes. Et c’est également celui qui stocke le plus de données numériques. Mais pas de panique, vous pouvez choisir de ne lui communiquer que peu d’infos. Pour cela, il vous suffit de le paramétrer. Dans "Paramètres/ Paramètres du compte", vous avez la possibilité de contrôler tout ce qui touche aux informations que vous partagez. Les applications en lien avec le réseau, qui récupèrent vos données personnelles, y sont aussi mises en avant et là encore, vous avez le pouvoir. Le processus est assez simple : rendez-vous dans l’onglet "Applications" du menu "Paramètres", puis dans la partie "Connectés avec Facebook". De là, vous contrôlez et supprimez toutes les applis inutiles qui sont susceptibles d’utiliser vos données. Et il y en a beaucoup plus que vous ne le croyez, alors action !

#2 Surfer en mode fantôme 

Si vous voulez limiter les dégâts, la navigation privée est un bon compromis. Et on parle bien de compromis, puisqu’elle n’est jamais totalement privée. Certains sites voient encore votre activité sur le web, mais au moins, votre historique n’est pas conservé. Sur iPhone, ce genre de navigation vous permet de protéger vos infos et d’empêcher quelques sites de récupérer vos données. Safari ne garde pas en mémoire les pages que vous consultez et n’enregistre pas votre historique. Pour activer ce mode, il vous suffit de cliquer sur l’onglet "Privé" en bas à gauche de Safari, et le tour est joué. Et sur Android ? Même combat. Ouvrez Chrome et en bas à droite de la barre d’adresses, cliquez sur "Plus" puis sur "Nouvel Onglet de navigation privée". Et pour ceux qui voudraient aller plus loin, sachez qu’il existe des moteurs de recherche spécialisés dans ce genre de navigation comme le célèbre DuckDuckGo. Avec lui, vous restez anonyme et votre historique est automatiquement effacé. Autre avantage : lorsque vous cliquez sur un lien obtenu via le serveur, le site vers lequel vous êtes redirigé ne sait pas quels mots clefs vous avez entré pour le trouver. Pratique. 

#3 Changer de navigateur 

Il y a ceux qui ne connaissent que Google Chrome, ceux qui ne jurent que par Internet Explorer… Pas évident de changer ses habitudes, surtout en matière de navigateur web. Pourtant, ils jouent un rôle clef dans l’utilisation de nos données numériques. En effet, certains sont plus friands que d’autres en matière d’infos personnelles. Et dans la catégorie des moins gourmands : Firefox, dans lequel on peut activer l’option "Protection contre le pistage", et Brave, un navigateur lancé il y a un an. Son plus ? Il bloque automatiquement les traceurs publicitaires et les cookies un peu trop curieux. Voilà qui devrait arranger nos affaires.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.