The Order : Netflix tient son nanar de l'année The Order : Netflix tient son nanar de l'année

Séries 

The Order : Netflix tient son nanar de l'année

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Lundi 11 Mars 2019

Nouvelle série teen fantastico-horrifique du géant Netflix, "The Order" suit les dessous d'une société secrète sur fond de magie et créatures fantastiques, le tout sur un campus universitaire. Assez loin des "Nouvelles aventures de Sabrina" un peu plus spirituelle, celle-ci se vautre dans un crétinisme affligeant.

Miserere ("Aie pitié" en latin)
Jack Morton (Jake Manley) entre à l'université de Belgrave avec un but bien précis en tête : lui et son farfelu de grand-père complotent depuis des années pour faire rentrer Jack dans une société secrète afin de venger la mort de sa mère et punir son père. (On a presque envie de dire "Kamoulox" mais bon...) Leur plan est très élaboré puisque dans son garage, le grand-père a épinglé tous pleins d'articles sur le papa de Jack, annotés et reliés entre eux par des fils ! Et sur un tableau blanc, il a détaillé son plan sur cinq ans !

Bien sûr, Jack doit garder tout ceci secret. C'est pour cela qu'il étale toute sa science sur l'Ordre impénétrable de la rose bleue – la fameuse société secrète, vous suivez ? – dès la visite guidée du campus et qu'il fait du mansplaining en prenant la place de la guide qui, comme par un hasard, va aussitôt devenir son love interest. Mais ce n'est pas tout. L'Ordre n'est pas une société secrète comme les autres. Ses membres y pratiquent la magie. La session de recrutement des nouveaux membres de l'Ordre commence à peine et déjà une série de meurtres survient sur le campus. Les étudiants et les profs sont-ils effrayés par cette tragédie ? Pas du tout. D'ailleurs c'est tout juste si la police entame une enquête de routine. La vie continue-t-elle gentiment son cours sur le campus ? Tout à fait. Ces faits dissuadent-ils Jack d'entrer dans l'Ordre alors que chaque victime en est une recrue potentielle ? Pas du tout. Et que fait-il quand il se rend compte qu'un loup-garou rôde dans les parages ? Hé bien, il décide de lui courir après.

Dumb et dumber...
Passé un certain stade, on cessera de relever les sourcils sous peine de se creuser des rides profondes. The Order tient à se démarquer des autres séries du même genre via un humour appuyé. Cela revient à des scènes aussi tordantes que le référent du dortoir de Jack qui lui tend un sifflet alerte anti-viol et une brochure contre le viol. On a aussi droit à une dispute entre membres d'une confrérie adverse, qui doivent décider si oui ou non ils vont tuer Jack (nouveau membre de l'Ordre, leur ennemi juré) qui se résout en une partie de bière-pong.
Les épisodes s'enchaînent avec des gags de ce style et on est censé rire devant des étudiants complètement inconséquents dotés de super-pouvoirs et qui décident de la vie ou de la mort autour d'un jeu à boire. Passe encore... Mais ce type d'humour s’accommode mal avec le ton général de la série. On nous a vendu The Order comme un drame horrifique pour ados, assez premier degré, avec son lot de mystères à découvrir, de défis à relever et ses amourettes de campus avec de gros clins d'œil à Vampire Diaries ou encore The Magicians. Difficile alors de prendre The Order en considération surtout avec des dialogues aussi atterrants et des acteurs dotés d'une seule et unique expression faciale. La série s'en serait mieux sortie si les auteurs avaient abandonné leurs prétentions de sérieux et s'étaient pleinement engagés à faire une série volontairement idiote et teintée d'humour noir. Abracadabra... pschitt !

The Order, une série créée par Dennis Heaton et Shelley Eriksen avec Jake Manley, Sarah Grey, Matt Frewer... Disponible depuis le 7 mars 2019 sur Netflix

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires