Record de diversité LGBTQ+ dans les séries US Record de diversité LGBTQ+ dans les séries US

Séries 

Record : les personnes LGBTQ+ n'ont jamais été autant représentées dans les séries US

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 31 Octobre 2018

L'association "Gay & Lesbian Alliance Against Defamation" a salué cette année les efforts d'inclusion des personnes LGBTQ+ dans les programmes télévisés américains. Avec 8,8 % aujourd'hui, l'association s'approche des 10 % rêvés pour 2020.

Le GLAAD - Gay & Lesbian Alliance Against Defamation – a rendu son rapport d’observation sur la représentation des minorités LGBTQ+ dans les programmes de la télévision américaine, plus connu sous le nom de Where We Are On TV. L’organisme qui couvre désormais également les discriminations faites aux personnes bisexuelles et transgenres, a dévoilé des chiffres plutôt positifs pour l’année 2018. Sur 857 personnages présents dans les fictions américaines diffusées sur tous canaux (Hulu, Amazon, Netflix, chaînes cablées), 8,8% sont des protagonistes LGBTQ+. L’an passé ils étaient 6,4%. Et on compte 26 personnages transgenres réguliers. Ce nouveau rapport inclut une diffusion confirmée pour toutes les émissions scénarisées et diffusées entre le 1er juin 2018 et le 31 mai 2019. Pour Sarah Kate Ellis - présidente du GLAAD - l’objectif est d’atteindre 10 % de représentation des personnes LGBTQ+ d’ici à 2020.

La série “Pose” a tout bon
"Quand vous voyez à quel point les plus hautes instances des États-Unis manquent de leadership moral, c’est remarquable de constater qu’Hollywood prend position et s’empare, à travers les histoires qu’il raconte, de cette position vacante” a déclaré Sarah Kate Ellis dans un communiqué avant d’analyser : “Je crois qu’il y a une corrélation directe entre les deux." Car un autre chiffre interpelle. Pour la première fois, les séries respectent consciencieusement la parité. De plus, parmi les personnages LGBTQ+ visibles, le GLAAD a dénombré 50% de personnes non blanches contre 49% de personnes blanches.
Megan Townsend, directrice de la recherche et de l'analyse des programmes de divertissement chez GLAAD, a applaudi deux séries pour leurs "moments télévisés historiques". Il s’agit de la série sur la communauté LGBTQ+ dans le New York des années 1980 "Pose" diffusé sur FX, qui bat des records d’inclusivité avec plus de cinquante personnages transgenres ; et de la série "Supergirl" qui met en scène une super-héroïne transgenre interprétée par Nicole Maines. Une distinction bien méritée pour une représentation inédite chez les super-héros.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus