Séries 

Téléréalité : pourquoi certains candidats forment-ils de faux couples par Esteban de Azevedo

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Lundi 8 Juillet 2019

Faire semblant de tomber amoureux de son ou sa partenaire de jeu est une pratique courante dans le milieu de la téléréalité. Frasques et gossips permettent de devenir célèbre. Les téléspectateurs ont beau être au courant de la supercherie, ils en redemandent. Petit tour d'horizon de ces pratiques en France et en Angleterre avec l'émission "Love Island".

Les couples, stimulateurs de popularité

Les romances de téléréalité font beaucoup parler d'elles. Un des exemples les plus frappants nous vient d’Angleterre, avec l’émission Love Island et l’ancien couple formé par Dani Dyer et Jack Fincham. Leur (fausse) idylle avait braqué les projecteurs sur eux. Après leur départ de la traditionnelle villa, les amoureux fictifs avaient enchaîné les apparitions publiques et trustés tous les plateaux télé pour nourrir la fascination du public. Leur histoire d’amour connut une fin brutale juste après la parution de l’autobiographie de Dani Dyer. De quoi alimenter les rumeurs sur leur couple (de commodité). Une autre candidate avait même déclaré avoir été incitée à rester avec Sam Bird pour relancer leur carrière. Et il en irait de même pour la France. Spécialiste français de la téléréalité, Jeremstar s’était exprimé sur les stratégies de mises en couple dans Touche pas à mon poste en 2016 : "Il arrive qu'il y ait des couples sérieux dans la télé-réalité mais on en compte peut-être un ». Il poursuit : "Aujourd'hui, les candidats ont compris qu'il fallait coucher à l'écran, qu'il fallait bidonner des mariages... C'est le scénario à rebondissements et on fait évoluer l'histoire dans chaque émission »
Les téléspectateurs veulent du spectacle et pour leur en donner, les stratégies se multiplient. Qu'elles viennent des producteurs des émissions ou des candidats eux-mêmes, le but reste le même : créer du “drama”. Les couples sont un outil très intéressant car qui dit "couple", dit "plus de temps à l’écran". Et cette visibilité permet de construire une image qui attirera des marques pour des partenariats au sortir des émissions. Très efficace également pour gagner des followers sur les réseaux sociaux, le nerf de la guerre désormais. Cette attractivité du couple pousse donc certains candidats à faire des "arrangements" à l'aide d'un ou d'une amie, dans l'espoir d'attirer les projecteurs sur soi et de participer à d'autres émissions. Un des derniers exemples en date étant celui du couple formé par Tyla et Jonathan dans l'Ile de la tentation, qui selon le site Purebreak serait faux. Ou bien encore Aurélie Preston et Andreane qui avaient avoué sur Instagram avoir joué la comédie dans Les Anges. Les deux n'étant finalement que des amies. C'est un moyen de survie et de promotion redoutable. Être deux permet, par exemple, d’obtenir son passeport pour l’émission de Moundir, tout comme les soucis de coeur peuvent vous envoyer direct dans La villa des coeurs brisés

Un système bien rodé

Seulement voilà, avec toutes ces manigances, la frontière entre la réalité que l’on pourrait qualifier de scénarisée et la bonne vieille réalité spontanée est de plus en plus floue et ténue. Ces arrangements sont aussi, en partie, imputables aux fans qui attendent toujours plus de clashs, de luxure et de scandales. Les producteurs n'ont même plus besoin de guider les candidats, ces derniers connaissant par coeur les techniques pour réussir à briller à l'écran. Un jeu entre le public et les comédiens bien rodé, en somme. Du pur divertissement.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires