Netflix : pourquoi vous allez aimer "Dating Around", l’émission la plus réaliste sur les rencontres amoureuses Netflix : pourquoi vous allez aimer "Dating Around", l’émission la plus réaliste sur les rencontres amoureuses

Séries 

Pourquoi vous allez aimer "Dating Around", l’émission la plus réaliste sur les rencontres amoureuses par Jennifer Padjemi

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

6 minutes

Publié le Mardi 26 Février 2019

Très loin des "Princes de l’amour" ou du "Bachelor", la dernière docu-réalité de Netflix arrive à illustrer de manière juste, les complexités face au dating.

Entre 2017 et 2018, 20% des Français de plus de 18 ans avaient déjà consulté un site ou une application de rencontres, soit une personne sur quatre qui utilisent internet dans l’espoir de trouver le potentiel grand amour. Parmi ces applications, Tinder a su tirer son épingle du jeu, devenant la première plateforme à connecter des individus qui seront peut-être amenés à se rencontrer un jour. C’est donc plus de 50 millions d’utilisateurs qui swipent à droite ou à gauche, transformant la pratique en expérience ludique.

C’est dans cet esprit que Dating Around, la dernière docu-réalité produite par Netflix et disponible depuis le 14 février 2019, trouve ses bases. Étalé sur six épisodes de trente minutes, le principe de l’émission est simple : une personne célibataire rencontre cinq prétendants/es à l’aveugle et décide à la fin de revoir l’un/e d’entre eux/elle pour un deuxième rendez-vous et plus si affinités. Une démarche a priori très basique, qui vient même contredire la manière dont les applications de rencontres fonctionnent, basées sur une photo et des traits de personnalité qui se découvrent au fur et à mesure d’une éventuelle conversation, mais qu’on pourrait aussi définir “à l’aveugle”, puisque tout reste virtuel. Ici, personne ne s’est vu au préalable et toute la surprise se fait sur place, en même temps que les téléspectateurs découvrent les protagonistes.

Un date, un million de possibilités
Là où le show se démarque c’est dans sa capacité à illustrer des profils très divers, que ce soit dans l’orientation sexuelle, les corps de métiers, les origines, et fait plus rare pour être noté, dans l’âge également. C’est comme ça qu’on retrouve Léonard lors de l’épisode 4, un ancien avocat âgé de 70 ans, récemment veuf et prêt à retrouver l’amour. Il a face à lui des femmes d’un âge plus ou moins similaire, divorcées ou veuves elles-mêmes qui cherchent aussi de la compagnie. Jamais on aura vu des personnes de cette tranche d’âge, parler aussi librement de ce qu’ils sont, de ce qu’ils aiment et de ce qu’ils attendent pour leur futur sentimental.

Icône de Quote Icône utilisée pour indiquer que ce texte est un rendez-vous

Pas de plages, pas de roses, ni de vêtements taillés pour l’occasion et encore moins de moments "confessions", d’animateurs intrusifs ou de voix off qui nous dicte quoi penser.

Icône de Quote Icône utilisée pour indiquer que ce texte est un rendez-vous
Dating Around arrive à faire ce que les émissions de télé-réalité autour du célibat ratent superbement, à savoir mettre en scène des personnes qui semblent réelles, mais surtout de manière très simple comme on pourrait le faire dans la vraie vie. Manger au restaurant, peut-être continuer autour d’un verre, puis se revoir… ou non. Le tout ponctué de conversations réalistes avec leur lot de malaise, parfois de rires ou juste intéressantes, comme dans n’importe quel rendez-vous moderne. Pas de plages, pas de roses, ni de vêtements taillés pour l’occasion et encore moins de moments "confessions", d’animateurs intrusifs ou de voix off qui nous dicte quoi penser. Non, juste des personnes qui apprennent à se connaître. Que ce soit le profil du gendre idéal un peu séducteur dans l’âme ou de la jeune femme noire stylée, bien dans ses baskets, qui sait quel type de femmes lui correspond le mieux, ou encore le jeune homme asiatique gay qui ne passe pas par quatre-chemins, le panel est à l’infini et représente parfaitement le genre de personnes qu’on peut être amené à rencontrer lors d’un premier rendez-vous. Cette vision des rencontres amoureuses reflète celle de cette génération "Tinder" qui n’a pas vraiment d’âge, de couleur, ni de genre définis, mais qui passe par des moyens modernes pour rencontrer l’amour.

L’amour sans filtre
Ce réalisme est d’autant plus accentué par les déboires qui vont avec… Un rendez-vous complètement raté par manque d’alchimie, ou pire encore, par manque de respect. C’est le cas de Gurki dans l’épisode 2 qui se retrouve nez à nez avec Justin, se permettant de la juger, jusqu’à l'insulter violemment et la laisser seule face à ce fiasco général. Une scène isolée du reste de la série qui a choqué de nombreux internautes sur les réseaux sociaux, et qui a été virale en raison de ce qu’elle représente pour beaucoup de femmes dans des relations hétéro : avec des hommes qui se placent dans une position de domination, tentant de leur expliquer les rouages des relations amoureuses et de diminuer leurs vécus personnels. Si cet incident malheureux est unique au long des six épisodes, il a le mérite de souligner le revers de la médaille dans l’univers du dating, qui peut être sans scrupules et très compétitif.

Chaque rendez-vous et chaque interaction entre les célibataires, permettent ainsi d’en savoir davantage sur le fait de vivre dans une grande ville comme New York, mais surtout de comprendre les dynamiques qui se créent dans des rapports de séduction, aussi différentes soient-elles pour les hommes, les femmes, ou qu’on soit LGBTQI+ ou hétéro. «Dating Around» réussit subtilement le pari de définir l’amour à l’heure des réseaux sociaux, où tout le monde est en quête du partenaire idéal sans jamais vraiment savoir comment faire. L’espoir de voir ce type de programme décliné à l’infini dans différentes villes du monde, avec des candidats qui le sont tout autant est grand, mais le premier pas sera de savoir si ça  changer la donne sur la manière dont l’amour et la séduction sont montrés sur nos petits écrans.

Dating Around, disponible sur Netflix depuis le 14 février 2019.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires