"Locke & Key" : gentille série teen et horrifique de Netflix "Locke & Key" : gentille série teen et horrifique de Netflix

Séries 

"Locke & Key" : gentille série teen et horrifique de Netflix par Emilie Semiramoth

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 18 Février 2020

Nouveauté Netflix, "Locke & Key" est une série teen et d’horreur qui ne fait pas vraiment peur mais qui n’est pas dénuée de charme.

Locke & Key a mis du temps avant de trouver le chemin du petit écran. Cette adaptation des romans graphiques du même nom – parus entre 2008 et 2013, scénarisés par Joe Hill (le fils de Stephen King) et mis en images par Gabriel Rodriguez – a connu plusieurs ratés à coups de pilotes retoqués. Le comic, reconnu pour sa densité, sa noirceur et son originalité, a même acquis un temps la réputation d’être inadaptable. Puis Carlton Cuse (Lost, Bates Motel) et Meredith Averil (The Haunting of Hill House) ont enfin décroché la timbale en proposant ladite série à Netflix. Le résultat, bien qu’honnête, sent fort l’aseptisation pour plaire à un large et jeune public. Légers regrets.

Un drame familial
Locke & Key s’ouvre sur une tragédie. La famille Locke emménage à Keyhouse, la maison d’enfance du père qui vient d’être brutalement assassiné sous les yeux de sa femme et ses enfants. Ils doivent redémarrer une nouvelle vie dans cette immense et lugubre bâtisse, remplie des souvenirs du père et mari disparu. Drôle de choix mais après tout, c’est un processus de deuil comme un autre. Retaper la maison pour la mère et reprendre une vie sociale normale pour les enfants, le tout dans une ville où tout le monde est au courant du drame qui les a frappés… telle est la routine qui se met en place pour les Locke. Sauf que celle-ci est vite interrompue par des phénomènes étranges. Les enfants découvrent rapidement de mystérieuses clés magiques qui vont chambouler leur quotidien.

Du fantastique bon enfant
Les fameuses clés offrent des possibilités extraordinaires aux gamins Locke. Comme rentrer dans son propre esprit, devenir pendant un temps un fantôme ou encore se déplacer partout dans le monde en pensant simplement à la destination. Bien sûr, il y a un "mais" personnifié par une jeune femme cachée au fond d’un puits qui pourrait très bien passer pour la meilleure copine des Kardashian. C’est en réalité une entité maléfique qui veut récupérer les clés pour elle toute seule, l’égoïste. Là, tout se complique pour la fratrie qui se retrouve avec une folle furieuse à ses trousses. C’est là que la série déraille un peu pour les vrais amoureux de l’horreur qui ont cru un temps retrouver des frissons et des émotions similaires à celles ressenties devant la merveilleuse The Haunting of Hill House. La série tombe dans tous les pièges du teen show classique avec des ados aux comportements erratiques dont on se serait volontiers dispensé. Heureusement, Carlton Cuse parvient à nous tenir en haleine grâce à un rythme soutenu et une intrigue qui ne se pose jamais. À défaut d’être cohérente, Locke & Key est au moins divertissante. La réalisation laisse place parfois à de jolis moments de poésie et on finit par s’attacher à cette famille, pas gâtée par la vie mais pleine de ressources.

"Locke & Key", une série créée par Carlton Cuse, Meredith Averill et Aron Eli Coleite avec Darby Stanchfield, Connor Jessup, Emilia Jones… Sur Netflix.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires