Séries 

Les 9 personnages de séries les plus insupportables par Esteban de Azevedo

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

Publié le Vendredi 26 Juillet 2019

Ils attirent tous les problèmes, ont une voix pénible ou juste un rôle de gros relou... Petit tour d’horizon de ces personnages de séries que l’on ne supporte pas.

Parmi tous les personnages de séries, il y a ceux qu’on adore, ceux qui sont transparents, mais surtout, ceux qu’on a envie de baffer (sans le faire hein, la violence, c'est mal). C’est à cette dernière catégorie que l’on s’est intéressé.

#1 : Joffrey Baratheon (Game Of Thrones)
Le jeune roi est une tête à claques de première. II a fait tuer Ned Stark, traumatisé Sansa et torturé et tué des travailleuses du sexe du royaume. Fort heureusement, le poison a rendu justice à tous les fans de la série. 
Niveau de relouterie : 100%.

#2 : Tokyo (Casa de papel)
Tokyo, c’est l’amour de Rio. Les Bonnie & Clyde des temps modernes braquent ensemble, mais Tokyo est toujours là pour s’assurer que le chaos s’immisce dans chaque aventure. Caractérielle, possessive, un poil egocentrique, déjantée et hors de contrôle, c’est un véritable électron libre. 
Niveau de relouterie : 85%. 

#3 : Carl Grimes (The Walking Dead
Les enfants sont généralement bien agaçants dans les séries (oui, on pense à toi Brian dans Dr Queen Femme Medecin). Ils sont toujours les premiers à se mettre bêtement dans le pétrin. Mais avec Carl, on a atteint un genre de sommet du relou. Le pire personnage de la série. Il se débrouille toujours pour désobéir à son père et se faire attaquer par un zombie, le tout avec une crise d'ado en toile de fond.
Niveau de relouterie : 60%. 

#4 : Eleven (Stranger Things)
On l'aimait bien au début. C'était sans compter sur le fait qu'elle ne décoche pas un mot, n'existe qu'à travers son petit-ami (heureusement que Max la prend sous son aile pour la rendre un peu plus cool). Bref, les saisons 2 et 3 ont largement fait baisser la cote d'Eleven. Au bout d'un moment, avoir des pouvoir ne suffit pas. 
Niveau de relouterie : 55%.

#5 : Eliza Minnick (Grey’s Anatomy)
Nouveau personnage de la saison 13, elle est intrusive, sûre d’elle, froide, antipathique… Bref, une insupportable teigne.  
Niveau de relouterie : 65%. 

#6 : Piper (Orange is The New Black
C'était la privilégiée lors de la première saison, mais elle est devenue de plus en plus "thug" au fil des saisons. Elle passe néanmoins son temps à avoir l'air blasée et à se plaindre d'une voix insupportable. Une vraie Mimi Geignarde (Harry Potter).
Niveau de relouterie : 40%. 

#7 : Louis (Suits)
Le petit chef par excellence, qu’on adore détester. Il rêve d'évoluer dans l'entreprise mais est transparent et devient manipulateur dans l'espoir d'exister. Pathétique. 
Niveau de relouterie : 45%. 

#8 : Alex (Quantico)  
Miss-je-sais-tout, c'est elle. Elle a toujours la solution mais personne ne l'écoute. C'est comme la fille de la maîtresse : sympa mais énervante à avoir toujours raison. Typiquement le genre de personnes qui, au collège, chouinait pour avoir foiré son interro... Et se retrouvait finalement avec un 18/20.
Niveau de relouterie : 55%. 

#9 : Mary Louise (Meryl Streep) (Big Little Lies)  
C'est la star de la série. Néanmoins, elle est désagréable, froide et dit des choses horribles de manière détournée. Elle fait l'autruche et protège son fils violeur et cerise sur le gâteau, elle tente d'obtenir la garde des enfants d'une autre.
Niveau de relouterie : 95%. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires