"Le Bureau des légendes" : une saison 5 toujours aussi passionnante "Le Bureau des légendes" : une saison 5 toujours aussi passionnante

Séries 

"Le Bureau des légendes" : une saison 5 toujours aussi passionnante par Emilie Semiramoth

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

5 minutes

Publié le Mardi 7 Avril 2020

Pour sa dernière saison en tant que "showrunner" de la série, Eric Rochant éclate son récit, multiplie les perspectives et remodèle son "Bureau des légendes".

#1 Le fantôme de Malotru ?
On l’a quitté en fâcheuse posture notre Malotru – magnifique Mathieu Kassovitz – à la fin de la saison 4. Arroseur arrosé, trahi par les Français puisqu’il avait trahi en premier, et livré à la CIA. Après avoir sauvé Marina Loiseau – magnifique Sara Giraudeau (car le casting entier est magnifique) – il se retrouvait seul en Ukraine, pris au piège, drogué et abandonné au milieu des flammes… De l’enfer ? Quoi qu’il en soit, Malotru continue de hanter cette saison, d’autant plus qu’un article du Figaro révèle la trahison de la DGSE envers l’un de ses agents… Il n’en fallait pas plus pour semer le trouble au sein d’un Bureau des légendes déjà bien chamboulé. En effet, Marie-Jeanne (Florence Loiret-Caille) a quitté son siège de directrice du BDL pour partir en "clandé" au Caire. Et c’est l’intrigant JJA (Mathieu Amalric) qui lui succède.

© TOP THE OLIGARCHS PRODUCTIONS / CANAL+

#2 La paranoïa
Avec JJA, la paranoïa est comme une religion. Chez lui, tout le monde est suspect. Tout le temps. Et de tout. L’article du Figaro réactive sa suspicion. Qui a parlé au sein du Bureau des légendes ? Il mène l’enquête. Rien de plus normal pour cet ancien directeur de la sécurité interne. Ce personnage obscur, arrivé la saison dernière, restait bien opaque aux yeux des spectateurs. Le voici qui se révèle, dans toute sa complexité et sa paranoïa, justement, qui n’est plus une qualité indispensable à sa fonction mais qui pourrait devenir un handicap… Il n’est pas le seul à être frappé par le doute. L’article du Figaro interroge tous les membres du Bureau. La DGSE lâche-t-elle réellement ses agents ? C’est la question qui ronge Mille Sabords, nouveau visage d’un clandé itinérant joué par un ténébreux Louis Garrel.

© TOP THE OLIGARCHS PRODUCTIONS / CANAL+

#3 Une série chorale
En multipliant les terrains de jeu (Russie, Cambodge, Égypte, Arabie Saoudite…), Le Bureau des légendes étend sa toile. À chaque terrain, son clandé. On retrouve ainsi César (Stefan Crépon) alias Sylvain Ellenstein alias Pacemaker, clandé de dernière minute propulsé comme un agneau dans la gueule du FSB. On découvre Marie-Jeanne sur le terrain avec comme couverture la direction de la sécurité d’un grand hôtel du Caire qui accueille nombre de réunions secrètes… On suit Mille Sabords dans ses missions périlleuses au Moyen-Orient où il se fait passer pour un receleur de matériel d’espionnage. Avec chacun d’eux, il n’est pas seulement question de leurs missions qui trouvent toutes un écho avec les enjeux géopolitiques actuels. Ce qui en fait une série passionnante et extrêmement bien documentée. Il est aussi question de leurs états d’âme, de leur solitude, de leurs affects. Car si le métier exige un mental en béton armé, il ne peut empêcher les sentiments. Et dans le métier, c’est bien connu, ce sont toujours les sentiments qui font déraper…

Le Bureau des légendes, une série créée par Eric Rochant avec Mathieu Kassovitz, Sara Giraudeau, Florence Loiret-Caille… Disponible sur My Canal.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires