Game of Thrones, saison 8 épisode 5 : le récap ! Game of Thrones, saison 8 épisode 5 : le récap !

Séries 

Game of Thrones, saison 8 épisode 5 : le récap !

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

6 minutes

Publié le Lundi 13 Mai 2019

Après dix-huit mois d’une attente insoutenable, pour la dernière saison de la série-monstre, Glamour vous donne rendez-vous chaque semaine pour un débriefing spécial "Game of Thrones". Entre gifs et lol, pardon, larmes.

Episode "The Bells"

Lord Varys écrit une lettre de bon matin. Le Maître des chuchoteurs balance noir sur blanc le secret de Jon Snow sur son véritable lignage. Une de ses indics, une petite fille, vient lui annoncer que Daenerys ne touche pas à sa nourriture. Pas d’appétit depuis la mort de Missandei, logique. Jon arrive à Peyredragon, accueilli par Varys qui lui donne aussitôt des nouvelles d’une Dany murée. Il partage ses inquiétudes quant à sa santé mentale. Mais Jon reste droit comme un i. Tyrion s’enquiert auprès de Dany. Défaite dans tous les sens du terme et le regard cerné. Elle accuse Jon de trahison pour avoir divulgué son secret. Elle est en mode totale colère froide et blâme aussi bien Tyrion que Varys.

Ver Gris fait amener Varys devant Dany, Jon et Tyrion en bord de mer en pleine nuit. Ça sent le roussi. Il sait ce qui l’attend. Tyrion s’excuse auprès de lui. Dany s’avance et lui annonce sa condamnation à mort. Derrière elle, dans la nuit, Drogon fait une funeste apparition et crame Varys sur le champ. Jon reste choqué.

Grand froid entre Jon et Dany qui lui reproche sa trahison et d’être mal aimée. Et bien qu’il clame son amour, il peine à le lui prouver. Elle lui donne un baiser... Qu'il ne parvient à lui rendre. L'idée d'avoir une relation avec sa tante le rebutant sûrement. Dany vrille... Puisqu’elle n’inspire pas l’amour, alors ce sera la terreur. Tyrion essaie de ramener Dany à la raison et de la dissuader de tout brûler. En vain. Elle lui annonce au passage l’arrestation de Jaime sur le chemin vers Port-Réal et l’avertit qu’il n’a plus le droit à l’erreur. Même pas peur, ou plutôt plus rien à perdre, Tyrion rend visite à son prisonnier de frère. Il vient le libérer pour qu’il persuade Cersei d’abdiquer et ainsi sauver des milliers d’innocents. Jaime et Tyrion se disent les derniers mots qu’on se dit entre frères. Chair de poule. On verse une larme une larme ou deux.


Au petit matin, Port-Réal se prépare pour la bataille. Arya et Sandor Clegane sont dans la place. Cersei est aussi stoïque qu’à son habitude alors que la ville frissonne et que ses portes se referment pour empêcher le peuple de fuir. Euron Greyjoy, toujours l’air goguenard, et sa flotte fer-née se fait attaquer par Dany qui chevauche Drogon et brûle tout sur son passage. L’épisode précédent, les balistes – les méga-arbalètes – avaient abattu Rhaegal comme un moineau, mais là elle slalome à l’aise entre les tirs. La colère rend apparemment agile. Deux secondes plus tard, elle fait sauter les remparts de la ville pour faire rentrer l’armée des Immaculés. La compagnie dorée, présentée deux minutes plus tôt, vole en éclats.

Qyburn vient annoncer le désastre à Cersei qui ne veut rien entendre. Pourtant son armée jette les armes. On ordonne de sonner les cloches pour officialiser l’arrêt des combats. C’est le tournant WTF d’un épisode qui peinait déjà à démarrer. La victoire annoncée de Dany ne suffit pas à calmer ses ardeurs de pyromane. On revit, en moins bien, le twist où Anakin devient Dark Vador dans Star Wars. Folle de rage, le visage métamorphosé, elle fonce à dos de Drogon droit sur le Donjon Rouge. Et brûle des centaines d’innocents sur son passage façon barbecue géant.

La situation dégénère. Ver Gris, lui aussi fou de colère, attaque les hommes de Cersei qui venaient pourtant de déposer leurs armes. Tyrion et Jon sont dépassés. Impuissants. Ver Gris est passé en mode psychopathe au même titre que Dany. Les scènes sont encore plus gore que lors de la Longue Nuit.

Jaime s’apprête à rejoindre Cersei mais est arrêté en chemin par Euron. Pendant ce temps, Drogon fait tomber le Donjon Rouge comme un vulgaire château de cartes. Les deux hommes s’engagent dans un duel pas franchement bluffant. L’odieux Euron, personnage bouffonesque de bout en bout, expire enfin avec une ultime réplique à la hauteur de sa médiocrité. Qyburn incite Cersei à fuir. Enfin. Retour à la réalité. Arya et le Limier arrivent dans un château presque dévasté. Clegane convainc Arya de sauver sa vie et de ne pas mourir en accomplissant sa vengeance. Lui, poursuit son chemin et tombe sur Cersei. Il se débarrasse de ses quelques gardes pour se trouver face à face avec feu Gregor Clegane, dit la Montagne, ce qu’il reste de son frère. Alors que Qyburn ordonne à la Montagne de protéger la reine, celui-ci l’écrase d’un coup de pichenette. Cersei file. Les deux ogres vont s’achever.

Cersei se retrouve seule, apeurée. Jaime la rejoint enfin. Les deux inséparables s’étreignent. Ils ont beau être affreux, ils sont quand même touchants. Plus haut, le combat continue. Clegane embroche la Montagne de part en part sans que ça ne lui fasse rien. Arya est perdue au milieu du chaos de la ville. La panique résonne partout. Elle se fait piétiner par la foule en même temps que Clegane se fait écraser par son frère. Clegane enfonce son poignard en plein visage du zombie Gregor qui une fois encore ne moufte pas. De désespoir, Sandor se jette sur lui et l’emporte dans une chute finale vers le feu au pied du château. Voilà pour le combat de titans…

Jon sonne le repli. C’est grosso modo sa seule action de l’épisode. Jaime tente d’exfiltrer Cersei mais toutes les issues sont bouchées. Acculés, ils finissent dans les bras l’un de l’autre au moment où le château s’effondre sur eux. Un peu lourde, la métaphore.

Arya tient toujours debout. Salement amochée. Visiblement traumatisée. Tout n’est que désolation autour d’elle. Les corps sont figés par le feu. On se croirait à Pompéi. Elle trouve un cheval blanc sur son chemin. Là encore, la symbolique n’est pas très subtile… et s’enfuit avec. Générique.


 

Verdict. Cet épisode sous forme de véritable carnage consacre Dany comme la Reine Folle. Donc il aura suffi d’une mort, certes une blessure assassine pour elle, pour que Dany renonce à tous ses principes et se transforme en hystérique génocidaire. Même si ce virage était annoncé comme une fatalité génétique – les Targaryen ont une propension anormale à perdre la boule – ça reste difficile à avaler. Curieusement on l’a très peu vue à l’œuvre de sa folie destructrice. Quelques personnages clés sont morts dont Cersei et Jaime d’une façon lapidaire sans tenir compte de leur évolution respective. Et après 1h14 d’une violence inouïe qui ne semble que purement gratuite, on se demande à quoi bon ? Tout ça pour ça ! L’épisode n’est clairement pas à la hauteur des enjeux. L’effet blockbuster en met peut-être plein la vue mais sur le fond, ça ne reste qu’une coquille vide. Si les auteurs maintiennent cette même qualité dramatique, la fin s’annonce au pire tragique, au mieux décevante...

Game of Thrones saison 8 sur OCS City

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires