"Creepshow" : la série horrifique à découvrir absolument "Creepshow" : la série horrifique à découvrir absolument

Séries 

"Creepshow" : la série horrifique à découvrir absolument par Emilie Semiramoth

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Dimanche 6 Octobre 2019

Inspirée du film éponyme réalisé en 1982 par George A. Romero et écrit par Stephen King, cette série en six épisodes ressuscite des cauchemars d’enfance. Sous la houlette de Greg Nicotero, le maquilleur en chef de "The Walking Dead", "Creepshow" version 2019 prend à contre-courant le style de l’horreur actuelle. Et c’est une réussite !

Petit point historique
En 1982, les maîtres de l’horreur George A. Romero et Stephen King – excusez du peu – associent leurs talents pour le film à sketches Creepshow. Cette anthologie inspirée des BD publiés par EC Comics, devenue culte au fil des années, réunit devant la caméra King lui-même mais aussi Adrienne Barbeau, Ted Danson ou encore Leslie Nielsen. Deux suites ont vu le jour sur grand écran, mais c’est le premier opus qui reste mémorable.

Attention, il ne faut pas confondre Creepshow et Les Contes de la crypte, la série qui a vu le jour sur HBO en 1989. La confusion est tentante et pour cause ! Les deux œuvres s’inspirent des comics d’horreur de EC Comics. Elles ont en commun le format anthologique, un humour noir féroce et un goût assumé pour une horreur vintage qui fonctionne moins sur les jumpscares – un peu trop faciles et répandus – et plus sur un climat anxiogène qui monte en puissance. Dernier point, mais pas des moindres, un squelette au rictus bien flippant sert de "maître de cérémonie" à l’ouverture de chaque épisode. Mais la différence fondamentale, c’est que Creepshow porte la marque de King. Et cette griffe incomparable a hanté les nuits de plusieurs générations.

Retour vers le passé
Ce n’est pas un hasard si Nicotero s’attaque à une adaptation télévisée de Creepshow puisqu’il assurait déjà les effets spéciaux du film Creepshow 2 en 1987. Et même si les moyens techniques d’aujourd’hui lui permettent de faire des prouesses, il respecte ce style vintage qui faisait le charme des films d’horreur des années 80. La différence majeure c’est que ces films sont presque irregardables, avec leurs marionnettes en carton-pâte, pour une génération biberonnée aux images de synthèse. C’est certainement là-dessus que Creepshow se différencie des autres séries du genre, en s’inscrivant vraiment dans une niche. Par son style, surtout visuel, elle s’adresse en premier lieu aux connaisseurs du genre. Mais cela n’est pas rédhibitoire pour autant pour un public de néophytes. Il suffit de se laisser prendre au jeu. Ainsi, dans le premier épisode, une étrange moisissure issue de cannettes de bière transforme petit à petit un homme alcoolique en un monstre gluant. C’est là que le savoir-faire de Nicotero est une véritable valeur ajoutée alors que dans une autre série, la facilité aurait été d’avoir recours à des effets spéciaux numériques en post-production. Ici, ça dégouline, ça colle… Bref c’est bien dégoûtant.

De la série B de luxe
Vous l’aurez compris, Creepshow ne s’inscrit pas dans la lignée des grands drames horrifiques tels The Haunting of Hill House. Ici, chaque épisode contient deux histoires distinctes. Ce sont comme des nouvelles horrifiques, parfois porteuses d’une morale ou juste teintées d’un humour si noir que la chute vous laisse un arrière-goût acide. Côté casting, on n’est pas en reste. La première histoire du premier épisode réunit à elle seule un casting impeccable : Adrienne Barbeau qui figurait déjà dans le film de 1982, Giancarlo Esposito (Gus Fring dans Breaking Bad) et Tobin Bell qu’on ne présente plus depuis qu’il étrille tout le monde dans la franchise des films Saw. Dans les épisodes suivants, sont annoncés : Tricia Helfer, David Arquette ou encore Kid Cudi. Une chose est sûre, Creepshow est LA série à prescrire, si vous avez envie d’avoir le trouillomètre à zéro.

"Creepshow", une série créée par Greg Nicotero avec Adrienne Barbeau, Giancarlo Esposito, Kid Cudi… Encore inédite en France. Diffusée aux États-Unis sur la plateforme Shudder.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires