Vertikal, de Mourad Merzouki : un show de danse hip-hop qui va vous faire grimper au plafond ! Vertikal, de Mourad Merzouki : un show de danse hip-hop qui va vous faire grimper au plafond !

News

Vertikal : de la danse hip-hop qui va vous faire grimper au plafond ! par Erick Grisel

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

5 minutes

Publié le Lundi 26 Novembre 2018

Danser le hip-hop dans les airs ? Oui, c’est possible. La preuve avec Vertikal, l’époustouflant nouveau spectacle chorégraphié par Mourad Merzouki. On l’a vu à Créteil avant qu’il parte en tournée dans toute la France…

Ce pourrait être une version dansée du film Divergente. En fond de plateau, une haute muraille s’ouvre et se referme, laissant entrevoir un passage secret dans lequel s’engouffre une horde de jeunes danseurs acrobates. Quand le tunnel s’obstrue, c’est une périlleuse escalade chorégraphiée qui s’amorce, et l’on se demande bien comment ils font, ces garçons et ces filles, pour ne pas se cogner, ou s’envoyer sans faire exprès des baffes dans la figure tant leurs mouvements s’enchaînent à une folle cadence et avec une telle proximité.

Si le travail sur la gravité et la verticalité, avec son jeu d’agrès - filins et ressorts - a déjà été abordé par de nombreuses compagnies, du duo Wang Ramirez à Yoann Bourgeois, en passant par le Cirque du Soleil, Mourad Merzouki, chorégraphe issu lui-même de l’univers circassien, réussit l’exploit de le mettre au service du hip-hop, une danse on ne peut plus terrienne. Le résultat, obtenu avec la collaboration de la compagnie Retouramont, est d’autant plus époustouflant qu’il se dégage de cet envol collectif une belle émotion. Le plus souvent organisé en battle, la danse hip-hop oblige ici à la solidarité : les danseurs se touchent, s’agrippent, se repoussent pour mieux se retrouver en grappe convulsive. Et les filles sont aussi chargées de puissance que les mecs.

Décrié par le monde de la danse contemporaine lorsqu’il fut nommé à la tête d’un des dix-neuf CCN (Centre Chorégraphique National), celui de Créteil ( un mec du hip-hop à la tête d'une institution, pensez donc !) puis lorsqu’il fut chargé de réfléchir sur l’éventualité d’un diplôme hip-hop (d’ailleurs, où en est ce projet ?) Mourad Merzouki démontre une fois de plus, après Pixel, qu’il est un chorégraphe de premier plan. Et qu’on peut d’adresser à un large public tout en ne lésinant pas sur l’exigence et la qualité.

Vertikal, Mourad Merzouki, Cie Käfig
Le 3 et 4 décembre 2018 : L’Espace des Arts - scène nationale, Chalon-sur-Saône
du 7 au 9 décembre 2018 : Les Gémeaux - Scène nationale, Sceaux
du 12 dau 15 décembre 2018 : Grande halle de La Villette, Paris
du 18 au  20 décembre 2018 : Opéra Berlioz / Le Corum, Montpellier Danse, Montpellier
Le 8 jet 9 janvier 2019 : Scène nationale du Sud-Aquitain, Bayonne
Le 11 janvier 2019 : Scènes et Cinés Ouest Provence, Théâtre de l’Olivier, Istres

Erick Grisel

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus