"The Mortified Guide" : Netflix met en lumière les galères d’adolescents "The Mortified Guide" : Netflix met en lumière les galères d’adolescents

"The Mortified Guide" ou...

"The Mortified Guide" : Netflix met en lumière les galères d’adolescents

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

On vous en parlait déjà en 2015, The Mortified Guide est un show où des inconnus racontent leurs histoires d’adolescents les plus honteuses. Et le principe cartonne tellement, que Netflix a décidé de s’en emparer pour en faire une série.

Le principe de The Mortified Guide est simple : dévoiler son journal intime, ses lettres enflammées d’adolescents, ou ses poèmes romantiques, aux yeux de tous, pour se débarrasser de ses vieux démons. Lancé en 2002 par Dave Nadelber, un ancien rédacteur américain, le concept avait immédiatement cartonné aux Etats-Unis, avant de s’importer un peu partout en Europe. Le show avait d’ailleurs ameuté les foules lors de son passage à Paris en novembre 2015.  

Le succès étant au rendez-vous, Netflix a décidé de se réapproprier The Mortified Guide, et d’en faire une série, disponible depuis le 14 février sur la plateforme. Le show a été découpé en 6 épisodes, tous classés par thèmes : histoires d’amour, de famille, et d’homosexualité difficile à assumer au collège. Drôle, embarrassante mais également très touchante, cette série fait du bien à tout le monde, et on s’y retrouve tous forcément à un moment ou un autre. Et que celui qui n'a jamais déclaré sa flamme à son ours en peluche se fasse connaître.


Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.