"The Eternals" : pourquoi il est important que Marvel cherche un acteur gay "The Eternals" : pourquoi il est important que Marvel cherche un acteur gay

News

"The Eternals" : pourquoi il est important que Marvel cherche un acteur gay par Anthony De Pasquale

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 5 Mars 2019

Après "Black Panther" et "Captain Marvel", les Studios ont confirmé leur volonté de diversifier leurs personnages en recherchant un acteur principal gay pour son futur film, "The Eternals". Alors que les minorités restent encore sous représentées sur les écrans, les Studios Marvel viennent encore à la rescousse.

Une façon de mieux représenter le monde dans lequel nous vivons. Pendant la promotion du film Ant-Man et la guêpe, Kevin Feige, directeur des Studios Marvel, avait émis le souhait d'inclure plusieurs personnages LGBTQ+ au sein du MCU (l'univers cinématographique Marvel). Le 1er mars 2019, le site Hashtag That Show a révélé que les Studios Marvel étaient à la recherche d'un acteur âgé de 30 à 49 ans, avec un "physique de super héros" et de préférence gay, pour le film "The Eternals", prévu pour 2020. Le film sera réalisé par Chloé Zhao ("The Rider", "Nomadland") et les personnages pressentis pour incarner le protagoniste sont pour le moment Cameron Britton ("Umbrella Academy"), ainsi que l’acteur polonais Tomasz Kot, mais rien n'est encore acté. 

Ces dernières années, les Studios Marvel ont fait un effort considérable pour rendre les films plus représentatifs de l'époque actuel, notamment avec Black Panther, ou Captain Marvel, mettant en avant des personnages féminins et davantage de minorités visibles. Marvel espère connaitre le même succès avec ce personnage qui reste encore inconnu. Comme le souligne un rapport publié le 21 février 2019 par l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA), la parfaite représentation des minorités et des femmes est pourtant loin d'être atteinte dans les métiers du cinéma aux États-Unis : "en coulisses ou devant la caméra, les progrès pour la représentation des personnes racisées et des femmes restent très marginaux, sinon inexistants", déplorent les auteurs. Un spot diffusé par l'UCLA rappelle également que les femmes représentaient la moitié de la population américaine en 2017 et les personnes issues des minorités composaient à elles, 40% de la démographie du pays. Une diversité qui peine pourtant à être représentée à l'écran mais qui est en progression. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires