Disneyland Paris accueillera sa première parade LGBTQ+ en juin Disneyland Paris accueillera sa première parade LGBTQ+ en juin

News

Disneyland Paris accueillera sa première parade LGBTQI+ en juin par Zoé Puyremond

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Vendredi 1 Février 2019

Pour la première fois de son existence, le parc d’attractions Disneyland Paris organisera, le 1er juin 2019, la "Magical Pride". Une marche célébrant les personnes LGBTQI+... mais qui ne masque pas le fait que les films Disney, eux, restent très timorés sur la question.

Le samedi 1er juin, Disneyland Paris se mettra aux couleurs de l’arc-en-ciel pour sa première "Magical Pride". Un événement qui était, à l'origine, organisé dans le parc de Floride lors du mois des fiertés depuis 28 ans, explique le magazine Têtu. Mais cette fête était gérée par les visiteurs du parc, et pas par l'institution elle-même. C’est donc la première fois que l'événement sera officiel. Le célèbre parc annonce une parade "riche en couleurs" et célébrant la diversité, ainsi que la venue "d’un artiste pour faire vibrer le dance-floor". Certaines attractions seront ouvertes de 20 heures à 2 heures du matin et des personnages Disney seront également présents dans le Parc Walt Disney Studio.
 


Une opération réjouissante, mais insuffisante en terme de célébration des personnes LGBTQI+ par la marque Disney. Comme le souligne Têtu, si le studio d’animation "essaye de satisfaire ses fans LGBTQ+", il se montre bien timoré dans ses productions. Son premier personnage ouvertement gay, qui apparaîtra dans le film Jungle Cruise, prévu pour 2020, est ainsi très discret. Son coming-out se résumant à la phrase "Je ne veux épouser aucune femme". Têtu rappelle également que le film La Belle et la bête avait créé la polémique "après une courte scène gay". Le personnage de Lefou, qui accompagne son maitre Gaston, y sous-entend en effet être homosexuel. Un moment jugé "trop furtif par les spectateurs queer". On espère qu'un jour, Disney y viendra… et que celui-ci arrivera vite.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires