Alors, ce Fashion Freak Show de Jean-Paul Gaultier ? Alors, ce Fashion Freak Show de Jean-Paul Gaultier ?

News

Alors, ce Fashion Freak Show de Jean-Paul Gaultier ? par Erick Grisel

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Vendredi 19 Octobre 2018

Cela faisait des mois qu’on en entendait parler. Du coup, on s’était lassé avant même que cela commence (vilains blasés que nous sommes !) Eh bien surprise ! Ce spectacle, mélange de cabaret et de défilés, nous a complètement emporté…

Un spectacle dont on sort joyeux, revigoré, émoustillé et avec une petite larme au coin des yeux, cela n’arrive pas tous les jours. Et même si la petite philosophie de Jean-Paul Gaultier distillée tout au long de son spectacle – on est tous beaux avec nos défauts – peut sembler un peu cliché, on ne peut pas taxer le styliste de démagogie tant ses défilés, du premier en 1976 jusqu’à celui de cette année, sont une ode à la différence. Alors il y a un joli condensé d’humains dans ce Freak Show : des petits, des grands, des roux, des noirs, des androgynes, des minces et des dodus, tous ayant un point commun : le talent. Révélée par The Voice, l’excellente Demi-Mondaine réussit l’exploit de ne pas massacrer l’inchantable Nightclubbing d’Iggy Pop. Après avoir travaillé avec Stromae, Christine and The Queen et sur la comédie musicale Résiste, la chorégraphe Marion Motin trouve encore le moyen de nous surprendre. Les danseurs, tous bons, semblent sortir d’une pub pour les parfums Jean-Paul Gaultier. La bande son signée Nile Rodgers nous renvoie direct aux années Palace sans verser non plus dans le passéisme. La metteuse en scène Tonie Marshall a truffé le spectacle de bonnes idées (dont le numéro de la marinière pour deux) et les intervenants filmés nous font seulement regretter qu’ils ne soient pas en chair et en os sur scène. Certains reprocheront à Jean-Paul Gaultier de mettre dans un même panier Catherine Deneuve et Christina Cordula, Catherine Ringer et les frères Bogdanov. Mais c’est tout l’esprit du créateur, oscillant sans cesse entre le pointu et le popu. Haut en couleurs, et riche en latex et paillettes, ce Fashion Freak Show est un ébouriffant tour de manège et un sacré pied de nez au snobisme/minimalisme parisien.

Fashion Freak Show aux Folies Bergère, du mardi au samedi à 20h - les samedis et dimanches à 15h 2h20 avec entracte - À partir de 30 €.

Erick Grisel

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus