4 moments bizarres des Golden Globes 2018

News

Golden Globes : 4 moments gênants de la cérémonie

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Lundi 8 Janvier 2018

Avec autant de célébrités et d’égos surdimensionnés dans un espace fermé, normal qu’il y ait des prestations ratées aux Golden Globes.

#1 Le baiser raté de Nicole Kidman à Keith Urban

Tout ça est une question de coordination. Et Nicole ne pouvait décemment pas répéter son baiser à son mari, puisqu’elle ne savait pas si elle allait gagner. C’est la série Big Little Lies, où elle joue une femme battue, qui lui a permis cette année de décrocher la timbale. Au moment de monter sur scène, Nicole, habillée et maquillée comme une poupée de porcelaine de l’ère victorienne, a tendu ses lèvres vers Keith qui ne l’a pas vu venir. Du coup, elle s’est retrouvée à embrasser le vide. Heureusement, son discours joliment troussé (à part le "God bless you" de la fin qui ne rime à rien)  a rattrapé sa maladresse.

#2 L’arrivée sur scène du centenaire Kirk Douglas

Il faut bien sortir de temps en temps nos vieilles gloires, surtout si elles ont 101 ans comme Kirk Douglas. Pas question de les cacher. Mais quand même ! A côté de Catherine Zeta Jones, sa belle-fille hyper décolletée, le grand acteur avait l’air vraiment décati, ne pouvant bafouiller que quelques paroles inintelligibles et hochant péniblement la tête. Et l’on sentait bien que dans la salle, les jeunes et belles stars, tout en applaudissant à tout rompre, se disaient intérieurement "Mon Dieu, faites que je ne finisse pas comme ça !"

#3 La crise d’hystérie de Kelly Clarkson sur le tapis rouge

Mais quelle mouche l’a donc piquée, Kelly, chanteuse de country rock révélée par l’émission American Idol ? Alors qu’elle blablatait avec le présentateur Ryan Seacrest sur le tapis rouge, son regard s’est posé sur Meryl Streep qui passait par là. Cris, trémolos et gloussements… Kelly a joué les fans  de base, comme ceux de Johnny n’oseraient plus le faire ( et pour cause, maintenant qu’on y pense) : "Je vous adore depuis que j’ai huit ans !"  a-t-elle hurlé des larmes plein les yeux. Devant tant d’adoration, Meryl avait l’air passablement gênée, mais elle lui a quand même accordé un baiser.

#4 La lutte de James Franco pour conserver son micro

Et voilà ce que c’est que de vouloir faire plaisir aux amis : vous leur en donnez jusqu’au coude et ils en prennent jusqu’à l’épaule. Récompensé pour son rôle dans The Desaster Artist, film inspiré de la vie de Tommy Wiseau, James Franco a fait monter ce dernier sur scène à côté de lui. Sauf que le Tommy en question a voulu immédiatement lui rafler le micro, au grand dam de Franco qui a dû se battre pour conserver la parole. Dommage !  On aurait bien voulu entendre ce qu’avait à dire Wiseau, ce drôle d’oiseau.

Erick Grisel

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus