Qui est Toni Morrison, la première auteure Afro-américaine à recevoir un Prix Nobel de littérature ? Qui est Toni Morrison, la première auteure Afro-américaine à recevoir un Prix Nobel de littérature ?

Livres

Qui était Toni Morrison, la première auteure Afro-américaine à recevoir un Prix Nobel de littérature ? par Laura Anglionin

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

5 minutes

Publié le Mercredi 7 Août 2019

Les hommages n’ont cessé de pleuvoir depuis quelques heures, sur les réseaux sociaux. L’écrivaine Toni Morrison, âgée de 88 ans, s’est éteinte dans la nuit du lundi 5 au mardi 6 août 2019.

Celle qui a pu voir gouverner un Afro-américain à la tête de son pays, est partie sous l’élection de Donald Trump. Dans une interview donnée au journaliste François Busnel, pour l’émission La Grande Librairie, la romancière nommait l’actuel Président des Etats-Unis "numéro 45" et parlait de lui comme étant "la personne la plus rétrograde et la plus mal informée" qu’elle connaisse. Effrayée par l’homme actuellement au pouvoir, elle ne souhaitait pas mourir sous son mandat. Elle comptait plutôt survivre à cela, hélas.

Lauréate du Pullitzer en 1988 et Prix Nobel de littérature en 1993
Grâce à son roman "Beloved", Toni Morrisson connaît un succès international. Ce livre parlait d’une mère esclave qui a préféré tuer sa fille afin qu’elle ne finisse pas esclave comme elle. Une histoire adaptée au cinéma, en 1998, par Jonathan Demme, avec Oprah Winfey, Danny Glover et Thandie Newton. Avec ses deux récompenses prestigieuses, elle devient la première femme auteure Afro-américaine à recevoir le Prix Nobel de littérature, en 1933, pour l’ensemble de son œuvre.

Un modèle pour beaucoup d'artistes
En grandissant, la réalisatrice de "Grey’s Anatomy", "Scandal", Shonda Rhimes souhaitait devenir Toni Morrison, tant elle admirait son écriture et la puissance de ses mots. Beyoncé a plusieurs fois fait référence à l'auteure, notamment dans ses clips "Formation" et "Lemonade", ou encore "Apeshit" où la chanteuse et son mari Jay-Z défendaient l’égalité des cultures. Douze ans plus tôt, en 2006, Toni Morrison avait invité dix slameurs pour des improvisations poétiques dans ce même musée, devant le tableau "Le Radeau de la Méduse" de Géricault. Toile devant laquelle Jay-Z s’arrête un moment dans le clip "Apeshit".

Barack Obama lui a rendu hommage sur Twitter en la qualifiant de "trésor national" :

Mais aussi Christiane Taubira qui se souvient de son rire :

Les romans étaient toute sa vie
Véritable guerrière de la littérature, Toni Morrison se battait pour l’émancipation des Noirs aux Etats-Unis, sans pour autant communautariser ses propos. Elle souhaitait parler de l’Histoire américaine dans son ensemble mais sous le point de vue des Noirs américains. Son premier roman L’œil le plus beau (1970) raconte l’histoire de deux petites-filles noires à la perception de beauté totalement différente, l’une idolâtre ses poupées blondes tandis que l’autre les détestent. Vibrant et plein de révolte, ce livre sera le premier d’une série de onze œuvres littéraires posant la question de l’identité afro-américaine aux Etats-Unis.

Le 3 Novembre 2010, Toni Morrison reçoit la Légion d’Honneur de la Ville de Paris, remise par Frédéric Mitterrand qui l'a présenté comme "la plus belle part de l'Amérique, celle qui fonde son amour de la liberté sur les rêves les plus intenses".

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires