Noël 2018 : 5 beaux gros livres à offrir sans se tromper de cible Noël 2018 : 5 beaux gros livres à offrir sans se tromper de cible

Livres

Noël 2018 : 5 beaux gros livres à offrir sans se tromper de cible par Sophie Rosemont

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

5 minutes

Publié le Mercredi 12 Décembre 2018

Pour qu’un beau bouquin tombe à point, il faut se renseigner auparavant sur les goût de celui ou celle à qui on l’offre. Sinon, le cadeau risque fort de se retrouver après les fêtes sur LeBonCoin !

Pour vibrer
Andy, un conte de faits – La vie et l’époque d’Andy Warhol, Casterman, 35 €

Réputé pour ses illustrations dans la presse musicale anglo-saxonne, notamment le Mojo britannique, Typex nous offre sur un plateau d’argent un gros œuvre passionnant sur Andy Warhol. Ce conte de faits revient sur l’enfance du roi du Pop Art, le travail effectué à la Factory et toutes les célébrités que ce fan du star system a pu rencontrer… ou révéler avant tout le monde ! A lire dans l’ordre ou pas, on se laisse porter par l’énergie de dix chapitres fourmillant de créativité tant scénaristique qu’artistique.

Pour admirer
Sneaker Freaker, The Ultimate Sneaker Book, Taschen, 40 €

La Freestyle de Reebok, la Air Max de Nike, la Superstar d’Adidas ou les Chuck Taylor de Converse, sans oublier les collaborations avec Jeremy Scott, Virgil Abloh ou Kayne West, rien n’a échappé à la bande de passionnés qui réalisent le magazine Sneaker Freaker depuis 2002. Ces années d’excitation autour de la basket sont ici résumées, avec force visuels et commentaires d’experts. Maintenant, il va falloir garder son sang-froid en termes de shopping…

Pour s’instruire
Annie Leibovitz, Au travail, Phaidon, 39,95 €

A la fin des années 60, Annie Leibovitz faisait ses débuts de photographe pour le magazine Rolling Stone, alors symbole d’une contreculture américaine en ébullition. Elle shootera donc John Lennon et Yoko Ono, les Rolling Stones, Patti Smith. Puis, plus tard, entre autres pour Vanity Fair, Demi Moore (enceinte !), Nicole Kidman, Ben Stiller… Le plus intéressant ici, c’est que celle qui a photographié aussi bien O.J. Simpson que la Reine d’Angleterre raconte les coulisses de chaque image : un lieu, une anecdote, une tenue, un geste, une odeur... Passionnant !

Pour groover 
Bruce W. Talamon, Soul. R&B. Funk. Photographs 1972–1982, Taschen, 50 €

Né à Los Angeles en 1949, Bruce W. Talamon s’est fait un nom grâce au magazine californien Soul Newspaper, qui a permis de rencontrer les plus grandes figures du R&B des seventies : Marvin Gaye, Diana Ross, Al Green, Aretha Franklin, les Jackson Five, James Brown, Barry White et bien d’autres encore… Avec cette anthologie très complète de 300 photos, on ne perd rien des plus belles heures d’une époque ultra groovy où l’émission "Soul Train" cartonnait sur les petits écrans américains. Culte et funky.

Pour rêver 
Icinori, Et puis, Albin Michel, 21 €

Derrière le nom d’Icinori, le duo d’auteurs-illustrateurs Mayumi Otero et Raphaël Urwiller, qui avec ce livre édité en jeunesse mais en réalité tout public, nous enchantent avec un saisonnier hors normes. On y croise des personnages attachants et aux couleurs changeant au fil des mois qui passent, des influences venant de l’Italie, de la Russie ou du Japon. Nul besoin de mot, l’esthétique de la forêt qu’ils ont imaginé, en hiver comme en été, est bien assez expressive.

Sophie Rosemont

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires