BD : qui veut du Joann Sfar pour Noël ? BD : qui veut du Joann Sfar pour Noël ?

Livres

BD : on veut un Joann Sfar pour Noël ! par Sophie Rosemont

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Vendredi 29 Novembre 2019

Avec un nouvel épisode du "Chat du rabbin" et son carnet de voyage "Hawaï" ! le dessinateur de BD français prouve qu’il a toujours le vent en poupe. On le suit les yeux fermés ( non, ouverts, plutôt ) !

À 48 ans, c’est l’un des dessinateurs les plus réputés de l’hexagone, touchant à tout avec vélocité, et dont les textes passionnent autant que les images. Car Joann Sfar sait tout faire : écrire, peindre, dessiner, filmer... A l’image d’un de ses compagnons de la BD française, Riad Sattouf, il sait parler à tous en parlant (surtout) de lui. Nouvelles démonstrations avec les publications quasi simultanées du nouveau Chat du Rabin et du carnet de voyage Hawaï !

Dans La Reine de Shabbat, dernier tome du Chat du Rabbin, le dessinateur revient sur l’enfance et l’adolescence de Zlabya, la maîtresse adorée de ce chat gris et bavard, sa rébellion en tant que jeune femme vouée au foyer dans l’Algérie des années 20. Le récit ne déçoit pas – au contraire, il nous laisse (encore !) sur notre faim, en attendant le prochain et dernier tome. Car on y retrouve tout ce que l’on aime chez ce Chat du Rabbin, sa drôlerie, son cynisme, son romantisme… Même si on s’en doutait, on découvre pourquoi l’animal a parlé du jour au lendemain : en croquant le perroquet du rabbin ! Sfar fait aussi intervenir le conteur nomade, le Malka des Lions, revenant sur l’époque perdue où Juifs et Arabes cohabitaient dans une certaine sérénité. Et Malka, lui, narre l’histoire de ce chat hors du commun à des enfants musulmans transportés par ses paroles. Et qui ne savent même pas pourquoi, au fond, ils sont censés ne pas aimer les Juifs. Farouchement opposé au racisme, au fatalisme des fractures et haines religieuses, profondément humaniste, Sfar a toujours transmis non seulement des valeurs universelles au sens large mais aussi partagé sa curiosité sans cesse renouvelée. En témoigne l’autre livre qui vient de paraître, Hawaï !, qui s’inscrit dans la tradition des carnets de Sfar.

Invitation(s) au voyage
Ils ne sont pas les plus connus de la bibliographie de Sfar, mais ils valent le détour. Souvent imposants – Hawai fait d’ailleurs 420 pages – ses carnets accompagnent les voyages, tant géographiques qu’intérieurs, de leur auteur. Il y évoque avec un enthousiasme communicatif son amour pour les horizons lointains (l’Inde dans Maharajah, le Japon ou l’Ecosse dans Missionnaire), les débats d’idées (Greffier raconte avec passion le procès fait à Charlie Hebdo en 2007) des instruments tels l’harmonica ou le piano, tout en livrant des bouts de sa vie de famille, notamment avec son ex femme Sandrina et ses enfants. Aujourd’hui, Hawaï ! est une somme de toutes ces facettes. C’est avec sa compagne actuelle, Louise, que Joann Sfar part à Hawaï. Pas (seulement) pour des vacances. Il s’agit de retracer l’épopée de son instrument préféré, le ukulélé, via le documentaire Hawaï, l'âme du ukulélé d'Antoine Laguerre. Il dessine les coulisses comme les protagonistes, les bars à cocktails et les surfeurs, échange avec les musiciens. En somme, il capte l’âme d’un archipel tout en ambivalences. Entre aquarelles, dessins au stylo et gouaches, Hawaï ! nous raconte un voyage du point de vue intime de Sfar tout en nous donnant envie de défier notre empreinte carbone pour partir sur le champ à Honolulu.
Hawai !, Gallimard.
Le Chat du Rabbin : La Reine de Shabbat, Dargaud.

Sophie Rosemont

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires