Bande dessinée : 3 romans graphiques qui nous ont tapé dans l’œil Bande dessinée : 3 romans graphiques qui nous ont tapé dans l’œil

Livres

Bande dessinée : 3 romans graphiques qui nous ont tapé dans l’œil par Céline Puertas

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Mercredi 22 Mai 2019

À bouquiner pour occuper vos dimanches en ce printemps pluvieux, ou à glisser dans votre valise avant de partir en vacances cet été, voici trois romans graphiques qui valent le détour, et méritent toute votre attention.

#1 "Il fallait que je vous le dise", un récit touchant sur l’IVG
Aude travaille comme serveuse dans un bar de Bruxelles lorsqu’elle découvre qu’elle est enceinte, malgré son stérilet. Même si la jeune femme est sûre de sa décision d’avorter, cet événement va chambouler sa vie, et son rapport à son corps, pour longtemps. En plus de son histoire, Aude Mermilliod raconte dans cette bande dessinée celle du docteur Martin Winckler, médecin de référence en matière de violences gynécologiques, et qui pratiqua lui-même des IVG. Deux récits poignants qui s’entrecroisent à l’heure où l’avortement est remis en question dans de plus en plus de pays…

Il fallait que je vous le dise, d’Aude Mermilliod, 22€, Casterman


#2 "La vie moderne", pour se moquer gentiment des parisiens
Ex graphiste devenu projectionniste dans un cinéma, Livio Bernardo consacre tout son temps à dessiner ce qu’il observe de son œil affûté, sur son lieu de travail, et ailleurs. A la manière d’un Riad Sattouf dans La vie secrète des jeunes, Livio croque habilement les attitudes plus ou moins risibles des parisiens, avec humour et bienveillance. Influenceurs, vieux jeunes, hipsters à bonnet, bobos comme provinciaux exilés à Paris… Dans cette bande dessinée, tout le monde en prend pour son grade, et c’est tant mieux.

La vie moderne, Livio Bernardo, 17,95€, Delcourt


#3 "Jolie Boxe", pour les martyrs de l’amour
Difficile de trouver l’âme sœur sur les applis de rencontre. Et de trouver l’âme sœur tout court d’ailleurs. Que celui ou celle qui n’a jamais swipé comme jamais au point d’en perdre son latin (voire sa santé mentale) nous jette la première pierre. C’est cet abysse de tourments et de questionnements qui s’immiscent dans notre esprit quand une nouvelle histoire d'amour débute qu’Alice Schneider et Luc Dagognet racontent dans ce roman graphique poétique et un brin désenchanté, au trait brut, et joliment écrit.

Jolie Boxe, 19,90€, Payot Graphique

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires