‘Appelez-moi Nathan’ : une BD prenante qui retrace avec bienveillance le parcours d’un jeune trans ‘Appelez-moi Nathan’ : une BD prenante qui retrace avec bienveillance le parcours d’un jeune trans

Livres

‘Appelez-moi Nathan’ : une BD prenante qui retrace avec bienveillance le parcours d’un jeune trans par Anne Lods

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Vendredi 7 Septembre 2018

Catherine Castro et Quentin Zuttion signent ensemble une bande dessinée bienveillante sur la transidentité. Haine envers son propre corps, découverte de sa sexualité ou incompréhension de sa famille, on accompagne Nathan dans sa transition, dans le pire mais aussi dans le meilleur.

Comment parler de transition et de transidentité ? A plusieurs égards, la bande dessinée "Appelez-moi Nathan", contée par Catherine Castro et illustrée par Quentin Zuttion, semble correctement répondre à la question. Pendant 140 pages, dessinées avec talent, on suit le parcours de Nathan qui entame sa transition à l’adolescence. Nathan a une dysphorie de genre. Il ne s’identifie pas au genre – féminin – qu’on lui a assigné à la naissance. Si on l’accompagne volontiers dans sa transition hormonale et physique, ce que l’auteure veut surtout nous faire comprendre, c’est l'enfermement psychologique et la violence avec laquelle Nathan vit son existence avant la délivrance de sa transition.

A la vue de ses seins qui poussent, Nathan est horrifié et dégoûté et, puisque son corps le répugne, il en vient à se scarifier les poignets, rêvant d'un autre physique. Il y a du sang dans cette BD, parce que Nathan souffre. Aussi, ne le laissez pas à portée d'un public non averti. Mais que ça ne vous décourage pas, au contraire. Car, en plus d'être une réalité, il y a aussi beaucoup de courage et d’amour autour de Nathan. Malgré la difficulité de ses parents à comprendre l’état dans lequel il est, il parcourt les étapes de sa transition dans de bonnes conditions et soutenu par ses proches. Sa mère le complimente lorsqu’il adopte une coupe "à la garçonne" et fait des efforts, ses amis lui posent des questions sans jamais le juger ni l’abandonner et sa petite amie Faustine l’encourage à s’assumer en tant qu’homme. 





Pourtant, cette bienveillance est loin d’être monnaie courante pour la communauté, souvent mise à l’écart, en premier par leur famille. Mais, grâce notamment à des livres à portée assez pédagogique comme celui-ci, peut-être parviendra-t-elle à se démocratiser de plus en plus au fil des années. Récemment, le film Coby avait également apporté un regard neuf, ultra-réaliste et positif sur la transition FtoM (female to male) d’un jeune Américain. Et ça fait du bien d’entendre leur voix.


Appelez-moi Nathan est disponible aux Editions Payot Graphic au prix de 16,50€.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus