“Adieu minijupe !” : le manga qui casse les clichés sexistes et dit non à l'hypersexualisation “Adieu minijupe !” : le manga qui casse les clichés sexistes et dit non à l'hypersexualisation

Livres

“Adieu minijupe !” : le manga qui casse les clichés sexistes et dit non à l'hypersexualisation par Marine Decremps

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Jeudi 24 Janvier 2019

Un nouveau manga récolte un franc succès au Japon depuis la fin de l’été. La recette ? Loin des clichés sexistes la bande dessinée est le résultat du mouvement #MeToo.

La vague de #MeToo aurait-elle réussi à faire avancer les mentalités dans les mangas ? Peut-être, si l’on en croit le site Mainichi Shimbun repris par Courrier International. Dans les colonnes du média nippon on apprend le succès d’une saga qui déconstruit les stéréotypes sexistes véhiculés dans les mangas traditionnels. Le recueil, intitulé “Adieu minijupe !” d’Aoi Makino raconte l’histoire d’une lycéenne chanteuse nommée Nina, qui met fin à sa carrière après avoir été blessée par un fan. À ce moment-là, elle décide de ne porter que des pantalons et se révèle pourfendeuse des clichés non féministes.


Connus pour mettre en scène des personnages féminins souvent hypersexualisés, des héroïnes très jeunes, les mangas entretiennent la culture du viol et banalisent les violences sexuelles. Même l'ONU avait tenté d'interdire dans les mangas, dénonçant leur aspect "pédopornographiques" en 2015. Sans succès. Publiée par épisode chaque mois depuis août 2018, “Adieu minijupe !” a un succès certain auprès des jeunes filles mais aussi de leurs aînées.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

Cookie Settings