We Love Green 2019 : 4 jeunes talents féminins à voir absolument We Love Green 2019 : 4 jeunes talents féminins à voir absolument

Musique 

We Love Green 2019 : 4 jeunes talents féminins à voir absolument par Céline Puertas

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Mercredi 1 Mai 2019

Elles s’appellent Lolo Zouaï, Peggy Gou, ou encore Blu Samu, et pourraient bien voler la vedette aux têtes d’affiche du festival We Love Green cette année. La preuve par quatre.

#1 Lolo Zouaï

Depuis quelques mois, son nom est sur toutes les lèvres. Cette franco-américaine installée à Brooklyn cartonne sur Spotify et sur YouTube avec son r’n’b mélancolique et envoûtant, à mi-chemin entre TLC et Lana Del Rey. Alors que Lolo Zouaï a enchaîné les featurings remarqués (Myth Syzer, Blood Orange), elle vient tout juste de dévoiler son premier album, High Highs to Low Lows (Because). Autant dire qu'on attend sa prestation live à We Love Green de pied ferme. 



#2 Requin Chagrin

Derrière ce pseudonyme on trouve Marion Brunetto, et une brochette de musiciens à géométrie variable. Signée sur le label de Nicola Sirkis (Indochine), la Parisienne distille une pop new wave en Français dans le texte, aussi nostalgique qu’entraînante. Parfait pour pleurer et danser en même temps à We Love Green.



#3 Peggy Gou

C’est la djette et productrice qui monte. Cette Sud-coréenne a breaké les internets en 2018, avec le tube house "It make you forget (Igehane)", qui cumule 6 millions de vues au compteur sur YouTube. Depuis, Peggy Gou est bookée dans les festivals et les clubs du monde entier. On se fera un plaisir d’aller vérifier que son DJ set à We Love Green est bien groovy à souhait, comme le veut sa réputation.



#4 Blu Samu

Il n’y a pas que Roméo Elvis et Angèle qui comptent en ce moment en Belgique ! Blu Samu est aussi en train d’y faire son trou. Avec une voix suave digne de celle de Lauryn Hill, la jeune chanteuse (qui a grandi au Portugal avant de mettre le cap sur Anvers puis Bruxelles) jongle entre soul et rap (dans un Anglais parfait) avec une aisance déconcertante. On est déjà fans.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires