Victoria Beckham à New-York, septembre 2016

Musique 

Victoria Beckham voudrait interdir le retour des "Spice Girls"

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Lundi 16 Janvier 2017

D’après le tabloïd anglais "The Sun", Victoria Beckham aurait engagé des avocats afin d’interdire à ses anciennes partenaires de reformer le girls band. Une initiative qui a du mal a passé du côté des "Spice Girls".

Le groupe qui avait fait vibrer les années 90, et enflammé la cérémonie de fermeture des Jeux Olympiques 2012, n’est pas prêt de se reformer un jour. Alors que leur titre phare Wannabe s’apprête à fêter ses 20 ans, Victoria Beckham risquerait d’interrompre les festivités, rapporte le Sun.

Aujourd’hui créatrice de mode, l’ancienne chanteuse refuserait que ses copines interprètent les morceaux du groupe. Le torchon avait déjà brûlé entre les cinq femmes lorsque Melanie Chisholm avait menacé de poursuites judiciaires toutes tentatives de reformation. Aujourd’hui ce serait au tour de Victoria Beckham d’empêcher les Spice Girls de se réunir, même s’il ne s’agirait que d’une seule et unique fois pour fêter les 20 ans du premier album. "Les filles sont dévastées. C’est une manière extrêmement triste de mettre fin à toute cette aventure. Victoria était très proche d’elles, et aujourd’hui, elle fait appel à la justice pour empêcher leur reformation. (…) Elle envoie des lettres d’avocat très agressives et c’est une manière super triste de mettre un terme à leur histoire après tout ce qu’elles ont traversé ensemble" a confié une source proche du groupe au magazine The Sun.

Selon le Sunday Times, la styliste encouragerait cependant Melanie Brown, Geri Halliwell et Emma Bunton (déjà reformées sous le nom de GEM) à commencer une nouvelle aventure avec de nouveaux morceaux. "Je pense qu’elles doivent chanter leurs propres morceaux, parce que ce qu’on faisait avec les Spice Girls était assez particulier" avait-elle confié au magazine anglais. 

Maylis Casse

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus