Victoires de la musique 2019 : les moments marquants de la soirée Victoires de la musique 2019 : les moments marquants de la soirée

Musique 

Victoires de la musique 2019 : les moments marquants de la soirée par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Samedi 9 Février 2019

Cette année, les Victoires de la musique, présentées par Daphné Bürki, n’ont pas seulement été riches en émotions. La cérémonie a également été rythmée par quelques surprises, et pas seulement côté palmarès. Florilège.

La messe de la musique francophone, nous avons nommé les Victoires de la musique, a eu lieu ce vendredi 8 février 2019 en direct de la Seine Musicale. Et si côté palmarès, certains spécialistes ont été étonnés de voir Jeanne Added et Bigflo & Oli sacrés artiste féminine et artistes masculins de l’année, la soirée a réservé bien d’autres surprises. Voici celles qui ont retenu notre attention.

Le discours des parents de Bigflo & Oli

Alors qu’ils avaient déjà remporté la Victoire de la Chanson de l’année en 2018, pour cette 34ème édition, Bigflo & Oli ont réalisé un doublé gagnant en raflant les prix des Artistes masculins de l’année et de l’Album de musiques urbaines. Et pour célébrer cette victoire, ils ont demandé à leurs parents de monter sur scène à leur place. Leur père Fabian, avec qui il partage le titre "Papa", en a profité pour faire un écho à la chanson de ses enfants, "Rentrez chez vous". "En tant qu'ancien clandestin, qui faisait la manche, me retrouver ici, c'est comme un rêve (…) Rentrez chez vous ? Moi je préfère rester chez moi !" , a t-il déclaré. Un geste qui a beaucoup ému la maîtresse de cérémonie, Daphné Bürki, et les internautes.

Les excuses de Damso envers les Victoires de la musique

Cette année, une nouvelle catégorie a fait son entrée aux Victoires de la musique, celle de l’album rap. Et il était temps ! Le premier à remporter ce prix ne fut autre que le Belge Damso pour son album Lithopédion. Le rappeur en a profité pour présenter ses excuses à la cérémonie envers laquelle "il n’a pas toujours tenu des propos très élogieux". "Là où j’ai su faire preuve de colère, vous avez su faire preuve d’ouverture d’esprit et ça, ça force le respect", a-t-il finalement déclaré. Classe.

L’engagement de Camélia Jordana

Le premier prix de la soirée fut celui de l’Album de musiques du monde, et il a été décerné à Camélia Jordana. Sorti en novembre 2018, Lost a été enregistré en français, en anglais et en arabe, mais il n’a pas remporté le succès des précédents. Un fait que la chanteuse n’a pas manqué de faire remarquer :  "Le premier prix que je reçois pour mon travail de musicienne est décernée à l'album le moins écouté de ma petite carrière. Ce n'est pas celui grâce auquel je gagne ma vie mais c'est mon objet de création le plus engagé, celui qui m'a demandé le plus de travail", a t-elle déclaré en espérant que ce prix permette à son album de rencontrer son public. Camélia Jordana a également ému la Seine musicale en interprétant sa chanson "Dhaouw", un titre qui dénonce le massacre des Algériens du 17 octobre 1961. Extrait.

La prise de parole de Shaka Ponk pour le climat

Ce n’était pas vraiment prévu au programme, mais il en faut plus pour impressionner les Shaka Ponk. Le chanteur et leader du groupe français Frah a profité de son invitation sur la scène des 34ème Victoires de la musique pour faire passer un message. "Ce n'est pas la fin du monde ce soir. C'est la fin du monde demain (…) Ce qui est paradoxal, c'est qu'on a tous le pouvoir d'empêcher la fin du monde, c'est un pouvoir qu'on a et qu'on a oublié", a t-il commencé avant de continuer : "Nous parlons à des millions de gens, utilisons cette chance pour changer notre manière de vivre et de consommer". Et de conclure : "c'est un fait établi, si nous continuons tous à faire comme tout le monde sur cette planète, il n'y aura bientôt plus personne pour faire quoique ce soit". Un appel au bon sens de chacun, et plus particulièrement à celui des artistes, qui a été très bien accueilli sur les réseaux sociaux. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires