Quand l’Intelligence Artificielle termine la "Symphonie inachevée" de Schubert Quand l’Intelligence Artificielle termine la "Symphonie inachevée" de Schubert

Musique 

Quand l’Intelligence Artificielle termine la "Symphonie inachevée" de Schubert par Erick Grisel

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 6 Février 2019

Presque deux siècles après la mort de Franz Schubert, un processeur développé par la marque de téléphonie Huawei a terminé la "Symphonie Inachevée" du musicien autrichien. On est allé écouter le résultat au Cadogan Hall de Londres. Alors ? Schubert va-t-il se retourner dans sa tombe… ou pas ?

Cinq cents journalistes du monde entier, c’est compliqué à réunir. Surtout si, parmi eux, il y a quinze Français. La preuve: à notre arrivée à la gare de Saint-Pancras, à Londres, les représentants de Huawei France s’inquiètent de l’absence d’un journaliste qui avait pourtant embarqué avec notre groupe à Paris. Mais où est-il donc passé ? Au bout d’une dizaine de minutes, on s‘approche un peu plus pour demander : "On attend qui exactement ?". Et les deux représentants de s'exclamer : "Ah mais c’est vous qu’on attendait ! A cause de votre bonnet, on ne vous a pas reconnu." (À leur décharge, en enfilant un bonnet bleu électrique à la sortie du train, on s’était transformé en Schtroumpf).

Bienvenue à Londres, donc, pour un drôle d’événement. Enfin, drôle… Disons plutôt intrigant. Car Franz Schubert n’a jamais été réputé pour sa drôlerie. Dépressif, le jeune homme est mort tragiquement de la syphilis à l’âge de trente et un ans après avoir livré vingt et une sonates et une dizaine de symphonies, dont une restée inachevée, la numéro 8 en si mineur. Pourquoi avait-il délaissé, six ans avant sa mort, cette œuvre considérée comme majeure ? Accès de paresse, manque d’inspiration ou premiers effets délétères de sa maladie ? Depuis deux siècles, les avis divergent et les spécialistes s’interrogent : "Il est possible qu’il n’ait simplement jamais eu l’occasion de s’y remettre, nous a expliqué Vincent Agrech, critique musical au magazine Diapason. Il s’est arrêté au début du troisième mouvement, peut-être à cause d’un problème dans la forme qu’il n’a pas pu résoudre. Certains disent que le quatrième mouvement existe mais qu’il n’en a pas été satisfait. Et donc qu’il n'a pas voulu le sortir." 

Après la mort de Schubert, plusieurs compositeurs ont bien tenté de terminer l’œuvre mais s’y sont cassé les dents. Le pari qu’a tenté de relever la marque de téléphonie chinoise Huawei est donc audacieux : combiner le pouvoir de l’intelligence artificielle et l’expertise humaine pour créer une nouvelle version. Elle a ainsi demandé au musicien américain Lucas Cantor de sélectionner des mélodies produites par le processeur NPU (Neurol Processing Unit) inclus dans le smartphone HUAWEI Mate 20 pro, de créer un arrangement le plus fidèle possible à l'esprit et au talent de Schubert et de le faire jouer par le célèbre English Session Orchestra au Cadogan Hall à Londres devant cinq cents journalistes venus du monde entier. On y était, donc, assis au sixième rang, entre deux collègues inconnus qui n’ont cessé de pianoter sur leur portable. Et c’est là qu’on a commis un sacrilège, l’irréparable sans doute aux yeux (et aux oreilles) d’un mélomane averti: écouter sagement quoique un peu mollement les deux premiers mouvements, romantiques et primesautiers, de Schubert puis nous réveiller voire nous ravigoter tout à fait à l'écoute des deux derniers mouvements, amples et lyriques, créés par Huawei, beaucoup plus proches d’une B.O. de film signée par John Williams pour Steven Spielberg que de l’œuvre de Schubert. Géni qui, à défaut ce soir-là de se retourner dans sa tombe, se sera peut-être dit qu’à notre époque, il pourrait faire carrière dans le cinoche (sans choper la syphilis).

Erick Grisel

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

Cookie Settings